mardi, décembre 18, 2018
FatigueMaladies

Vaincre la fatigue chronique sans médicaments

Vaincre la fatigue chronique sans médicaments
Vaincre la fatigue chronique sans médicaments
169views

La fatigue est un des problèmes de santé les plus répandus, les moins bien traités, et les plus insidieux. Elle est d’ailleurs très peu et souvent mal diagnostiquée. On est fatigué pendant des jours et des semaines, on est fatigué de bon matin, on ne consulte pas systématiquement, et la qualité de vie de la personne au quotidien baisse considérablement.Que cache la fatigue ? Quels signes doivent alerter ? Et quelle attitude avoir quand on est fatigué ?

La fatigue, ou le corps qui parle

Le corps humain n’est pas fait pour tomber malade, mais pour vivre, se nourrir et se reproduire, le tout dans la santé. La maladie n’est donc pas un état normal, comme le voudrait la philosophie de la médecine moderne : on tombe malade, on a attrapé tel virus ou telle infection, c’est un peu normal, des médicaments existent pour éradiquer le mal. La maladie est en réalité la manifestation ultime que quelque chose ne va pas. Dans une approche holistique du corps, de la santé et de la maladie, on peut dire que la fatigue est un des premiers signes que vous envoie votre corps, pour vous alerter que quelque chose ne va pas. Votre corps vous parle, essaye d’attirer votre attention, un peu comme un enfant qui essaye de dire quelque chose à sa mère alors qu’elle est occupée à la cuisine ou à parler au téléphone. L’enfant tire la robe de sa mère, s’agite et sursaute, et finit par se rouler par terre en criant pour qu’elle fasse attention à lui et à sa demande. La fatigue, les petites sensations si anodines en apparence de picotements ou de douleurs diffuses, les premières céphalées, sont autant de signes. Votre corps vous parle.

Quelle attitude avoir en cas de fatigue ?

Avant de penser à consulter, et surtout s’il n’y a pas de signes réellement alertant (couleur des urines qui change, douleurs intenses, jaunisse au niveau des yeux, fièvre ou vomissement, etc), il faut savoir écouter son corps et répondre à sa demande. La fatigue peut cacher des maladies, des plus bénignes aux plus graves. Mais il faut savoir qu’une bonne partie de ces maladies ne demandent que de la disponibilité de part votre corps, de l’énergie pour combattre le virus ou la bactérie. Exemple : l’hépatite, eh oui ! On ne vous demande donc que du repos ! La pire attitude à avoir alors en cas de fatigue, c’est de faire la sourde oreille à la demande du corps, prendre des excitants de type café ou thé ou alcool, afin de continuer à travailler, ou sortir faire la fête jusqu’au petit matin, en pensant que ca ira mieux demain. Ca ira mieux uniquement si vous permettez à l’intelligence innée et naturelle de votre corps de se déployer. Ne gaspillez donc pas votre énergie, laissez votre corps en faire le meilleur usage.

Une hygiène de vie globale saine pour prévenir et vaincre la fatigue

Au-delà la réponse immédiate à apporter en cas de fatigue, il est capital d’avoir une hygiène de vie saine, de façon globale et continue, afin de prévenir la fatigue ou la fragilisation du corps par les divers virus ou agents pathogènes qui peuplent notre environnement. Une mauvaise hygiène de vie est en cause aussi dans les dérèglements du métabolisme, qui commencent petits, pour finir par donner de graves problèmes de santé. Le métabolisme de chaque individu est différent, mais doté d’une extraordinaire intelligence innée. En d’autres termes : le corps sait ce qu’il faut faire en cas de problèmes, c’est vous (ou votre mental) qui ne le savez pas. Nous avons tous en effet une conscience très limitée, nous ne pouvons savoir quand il y a un problème au niveau de tel organe, telle artère. Nous ressentons juste la fatigue ou les signes externes, c’est notre ultime moyen de communication avec le corps.

Une hygiène de vie saine c’est d’abord une alimentation équilibrée et la moins toxique possible. Il faut savoir que l’alimentation à elle seule est responsable de la plupart de nos maux. Le sucre, le gras, les additifs chimiques, les processus de transformation qui altèrent la structure même des molécules (transformations industrielles, ou chez-soi en utilisant le four à micro-ondes par exemple), sont responsables de tellement de dégâts pour le foie, et pour la santé en général.

Hygiène de vie saine

  • Manger lorsqu’on a faim et uniquement lorsqu’un on a faim.
  • Manger peu et bien.
  • Avoir une activité physique.
  • Faire un travail épanouissant, ou essayer de trouver de l’épanouissement dans son travail.
  • Faire une sieste de 20 à 30 minutes.
  • Méditer au moins 15 minutes par jour.
  • Lâcher prise et arrêter de vouloir tout contrôler.
  • Sourire et dire bonjour aux autres le plus souvent possible.

Fatigue et système neuro immuno endocrinien

La fatigue trahit une rupture de l’équilibre général du corps. Le corps est fait en apparence d’un ensemble d’organes liés par divers canaux et liquides circulant dans ces canaux, mais un méta système tire les ficelles de toute cette machine : le système neuro immuno endocrinien. Un système interconnecté et connecté à tout, et qui est le vrai pilote à bord. La maladie ne survient pas d’un coup en réalité, elle commence par une dérégulation quelconque au niveau de ce système.  Elle commence par une rupture des mécanismes neurologiques  endocriniens et énergétiques dont le rôle est de nous permettre de résister aux différentes agressions que nous pouvons subir : chimiques, infectieuses et bactérienne, psychologiques aussi, etc.En réponse à une agression, ce système répond en fabriquant du cortisol ou de l’adrénaline, nous vivons un état de tension ou de stress. Ce sont précisément les glandes surrénales qui fabriquent ces hormones, sous commande des autorités supérieures que sont l’hypophyse, la thyroïde et l’hypothalamus. Le problème se pose lorsque cet état de stress dure plus qu’il ne faut, ou plus que le système peut supporter, les surrénales se fatiguent alors, L’hypophyse  et l’hypothalamus se dérèglent. Fatigue ou excitation s’alternent, dans une tentative continue du corps à rétablir l’équilibre et l’harmonie. C’est précisément là que les émotions et l’état psychologique de la personne entre en compte et montre toute son importance : la dérégulation ou l’harmonie des autorités supérieures du système neuro immuno endocrinien sont d’abord tributaires de l’équilibre ou du bien-être émotionnel.

 

Santé Naturelle Mag

Commentaires