CancerMaladies

Risque du cancer de la thyroïde

Risque du cancer de la thyroïde
Risque du cancer de la thyroïde
495views

Le cancer de la thyroïde est un cancer rare que l’on dépiste de plus en plus tôt grâce aux progrès réalisés en imagerie médicale. De ce fait, les traitements peuvent être mis en place très tôt, augmentant les chances de guérison. Au final, il s’agit d’un cancer de bon pronostic. Mais qui sont les personnes les plus à risque d’un cancer de la thyroïde ? Faisons le point sur les facteurs de risque de ce cancer.

L’exposition aux radiations : premier facteur de risque du cancer de la thyroïde

L’exposition au rayonnement ionisant en particulier dans l’enfance constitue le premier facteur de risque connu.

C’est le cas des retombées d’un accident nucléaire (Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl).

À noter qu’il existe des programmes préventifs destinés aux personnes vivant à proximité d’une centrale nucléaire. En cas d’accident, il est proposé de prendre de l’iodure de potassium, un médicament qui empêche l’iode radioactif de se fixer sur la glande thyroïde.

VOIR PLUS:  Être en forme, et si l’ail devenait votre atout majeur ?

La radiothérapie pour le traitement d’un autre cancer

La radiothérapie de la tête, du cou ou de la partie supérieure du thorax représente un autre facteur d’exposition aux radiations (cela dit ce risque est faible et les techniques actuelles de radiothérapie limitent l’irradiation de la thyroïde).

Ce risque d’exposition aux rayons ionisants concerne surtout les jeunes enfants mais le cancer de la thyroïde apparaît des années plus tard après l’exposition. Au plus tôt, il peut survenir dans les 2 ans et au plus tard dans les 20 ans. Le risque diminue ensuite, mais demeure significatif toute la vie.

Les expositions professionnelles aussi en cause dans le cancer de la thyroïde

Certaines professions semblent augmenter les risques de cancer de la thyroïde :

enseignants, charpentiers, bûcherons, policiers, agents pénitenciers, agents de l’industrie du papier, des machines agricoles, des produits de bureau, etc.

Ces risques pourraient être liés à des expositions répétées aux radiations ionisantes.

VOIR PLUS:  Quels sports anti-stress ?

D’autres professions encore pourraient aussi augmenter le risque de cancer de la thyroïde, comme celles qui exposent à des perturbateurs endocriniens, des polluants environnementaux : les travailleurs du bois et de la terre, exposés respectivement à des solvants et à des pesticides…

Troubles thyroïdiens, nodules et cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde est évoqué devant un nodule, mais seuls 5 % d’entre eux sont cancéreux.

Cette dernière précision est importante car les nodules sont des troubles fréquents, qui dans la majorité des cas ne sont pas cancéreux.

La présence d’un goitre peut aussi augmenter le risque de développer un cancer thyroïdien, mais là encore c’est rare.

Les prédispositions génétiques

Les personnes qui ont des antécédents familiaux de cancer de la thyroïde ou d’un syndrome génétique (polypose familiale adénomateuse par exemple) sont plus à risque. La mutation d’un gène favorisant le développement d’un cancer médullaire de la thyroïde ayant été identifiée, il est possible de proposer un test génétique aux parents proches afin d’identifier les membres de la famille qui en sont porteurs.

VOIR PLUS:  Traiter naturellement la rhinite allergique

Dans certains cas très rares, et lorsque le risque de cancer de la thyroïde est très élevé, une ablation chirurgicale préventive de la glande thyroïde peut être réalisée. Mais cette intervention impose ensuite la prise d’un traitement hormonal à vie afin de compenser l’arrêt de la production des hormones thyroïdiennes.

E-santé

Commentaires