mercredi, novembre 21, 2018
Maman-BébéMaternités

Remèdes naturels pour apaiser les coliques

Remèdes naturels pour apaiser les coliques
Remèdes naturels pour apaiser les coliques
129views

Les coliques ne sont pas très graves mais peuvent être assez douloureuses et réellement handicapantes. Comment elles se forment ? Quels sont les remèdes naturels ?

Qu’est-ce que les coliques ?

Les coliques correspondant aux douleurs provoquées par les gaz, eux-mêmes provenant de l’air que l’enfant avale en tétant ou en prenant le biberon. Bébé peut alors pleurer des heures durant, c’est assez épuisant pour la maman surtout quand elle ne comprend pas. Chez l’enfant de 1an et plus, les coliques sont fréquentes aussi, que ce soit à cause d’une intolérance au lait de vache (encore non diagnostiquée) ou à cause d’un aliment. Plusieurs causes sont à l’origine des coliques, et il n’y a pas que l’alimentation…

Quelles sont les causes ?

Plusieurs facteurs peuvent générer des gaz dans la sphère digestive, deux grandes catégories : soit c’est l’alimentation, soit l’état émotionnel.

En effet, les intestins sont appelés aujourd’hui le deuxième cerveau car on sait le nombre extraordinaire de connexions neuronales qui y existent. Ainsi les causes « psychologiques » peuvent aussi voire plus importantes que les causes purement organiques.

Chez bébé les coliques sont assez fréquentes. Il faut alors prendre certaines précautions par exemple en ajustant la position au moment de la tétée, en changeant de biberon si vous lui donnez le biberon, et même en prenant des tisanes et infusions vous-même afin d’éviter le passage de ces gaz dans le lait.

Les causes organiques

Différents aliments peuvent provoquer momentanément des coliques, mais il n’y a pas de règles générales. Ainsi, le même aliment peut être très bien toléré par un enfant et pas du tout par son frère. L’exemple du lait est assez typique. Le lait de vache, nous le savons aujourd’hui, est indigeste pour près de 75% des humains, son absorption génère une légère inflammation et des coliques à répétition. Si votre enfant souffre de coliques juste après avoir pris son lait, alors essayez d’éliminer le lait et de le remplacer par un yaourt par exemple pendant quelques jours pour observer les résultats. Si vos enfants mangent souvent des pizzas et pas suffisamment de légumes sachez que la farine de blé est aussi ennemi des intestins si elle est consommée quotidiennement. Le gluten peut être très néfaste, même pour les personnes qui ne sont pas spécifiquement allergiques. Il gratte la paroi intestinale et la rend vulnérable d’où un très grand nombre de maladies potentielles. En tout cas, quand l’enfant souffre de coliques, essayez de repérer le ou les aliments en cause pour les remplacer.

Les causes émotionnelles

Les enfants sont des éponges émotionnelles. Ils absorbent tout autour d’eux ! Sans même que vous en preniez conscience, l’enfant peut détecter le stress de sa mère et l’absorber sans s’en rendre compte lui-même. Si par exemple tous les matins votre enfant vous dit qu’il a mal au ventre avant d’aller à l’école, ou avant d’aller se coucher le soir, pensez à votre propre attitude le matin à l’heure d’aller à l’école, ou le soir à l’heure du coucher. Si vous êtes du genre stressée, si vous « faites tout très vite », si vous harcelez l’enfant (inconsciemment bien sûr) avec des phrases du genre : « vite on va être en retard ! », il est probable que la cause des coliques répétées à la même heure de la journée soient dues à cela. Essayez juste de repérer les causes des éventuelles tensions dans votre environnement et celui de l’enfant et évitez-les. Les intestins sont un véritable deuxième cerveau, ils nous envoient des signaux pour nous faire comprendre que quelque chose ne va pas.

Astuce tétée

Choisir une position adéquate pour la tétée permet de minimiser le risque des coliques. La position verticale légèrement inclinée est meilleure que celle horizontale. Elle permet de diminuer l’absorption de l’air et donc la formation des gaz. Certains biberons sont conçus pour diminuer au maximum l’absorption de l’air. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien.

Compassion

Face aux douleurs de l’enfant, la maman est souvent démunie, sa colère et son refus que son enfant pleure reflète cette croyance : « je ne comprends pas ce qui lui arrive, je suis incapable de l’aider ! ». Détendez-vous, ce qu’attend votre enfant de vous c’est surtout de la compassion, que vous compreniez sa douleur. L’enfant peut arrêter de pleurer juste parce que sa maman le prend dans ses bras ou lui chante une comptine. Sachez donc que c’est d’abord votre attitude qui marque l’enfant. Si vous lui montrez que vous êtes occupée et pas prête à écouter sa douleur et ses pleurs, il s’emballe et peut même en rajouter pour attirer votre attention. Si vous lui montrez au contraire que vous êtes là, que vous entendez ses pleurs et que vous êtes en train de chercher à l’apaiser, il est presque déjà apaisé !

Les remèdes naturels

  1. Le fenouil

Le fenouil est l’ami de toutes les jeunes mamans. Il est très efficace et très accepté par les enfants de tous les âges. Cette plante est l’ennemi juré des spasmes, elle est en plus très douce et très tolérée par les nourrissons et les bébés.

  1. La menthe

La menthe est une plante très efficace, un décongestionnant multi-usage, mais moins douce que le fenouil. Attention alors à son usage chez bébé. Vous pouvez utiliser une huile essentielle de menthe ou simplement une eau florale, quelques gouttes sur le ventre de l’enfant et hop sous la couette ! Attention également à l’usage des huiles essentielles, jamais directement sur la peau, mais diluées dans un peu d’huile végétale.

  1. Le massage du ventre

Que vous ayez une petite huile de massage chez vous ou pas, le massage est une technique imbattable pour limiter et apaiser les coliques chez les grands et les petits !

  1. Une petite marche !

Oui, l’essentiel est de bouger. Plutôt que de rester sous la couette et surtout s’il fait beau, une petite balade permet de libérer les gaz et d’apaiser l’enfant à partir de 3ans. Pour les bébés, naturellement, ce n’est pas possible. Le massage dans ce cas est la seule solution.

Je ne sais pas faire un massage du ventre !

Pourtant c’est très simple ! Vous apprendrez très vite à masser le ventre de votre enfant avec la pratique. Commencez par masser votre propre ventre pour vous exercer. Ajustez ensuite la puissance du geste pour le ventre de bébé ou de l’enfant selon l’âge. Aidez-vous de quelques vidéos explicatives sur YouTube par exemple. Il suffit de garder la paume des deux mains bien ouvertes, de faire des mouvements lents et attentionnés. L’attention portée au cours du massage est essentielle, elle permet de concentrer votre énergie vitale et de faire circuler cette énergie entre vous et l’enfant, pour son bien et le vôtre aussi.

Santé Naturelle Mag

Commentaires