mardi, décembre 18, 2018
RégimeSanté Nutrition

Quel régime amincissant choisir ?

Quel régime amincissant choisir
Quel régime amincissant choisir
213views

Avec l’abondance de nourriture et la facilité pour la faire venir dans notre assiette, l’être humain a pris l’habitude de manger trop et surtout de manger mal. Au-delà d’un certain surpoids, c’est la santé de notre organisme qui est menacée. Il faut alors trouver le meilleur moyen pour perdre cet excédent de poids et garder un rythme alimentaire équilibré pour ne pas regrossir. Cette perte de poids passe par de l’activité physique et surtout par un régime alimentaire. Plusieurs types de régimes amincissants existent, chacun ayant ses spécificités et des résultats assez rapides en ce qui concerne la perte de poids.

Alors Vite, avez l’été, débarrassons notre corps du superflu !

Régime 5/2

Le principe de ce régime permet de manger ‘normalement’ une alimentation équilibrée pendant 5 jours et de se restreinte pendant 2 jours. Le régime des 2 jours est hypocalorique et doit être strict. Il est par contre possible de faire les deux jours de régime de manière non consécutive. Pour ensuite stabiliser le poids perdu on peut passer au rythme 6/1.

Régime citron

Populaire car peu restrictif. Il suffit de consommer du citron bio à tous les repas, sous toutes ses formes et de l’utiliser en remplacement de sauces et autres accompagnements plus caloriques. En plus de son pouvoir amincissant, le citron détoxifie l’organisme, facilite la digestion et permet de faire le plein de vitamines. Commencer la journée par boire ‘à jeun’ un grand verre de citronnade bio et au cours de la journée boire uniquement de la citronnade .

Régime Dash

DASH = Diététique Approche pour Stopper l’Hypertension. Ce nouveau régime est plébiscité par le milieu médical car en plus d’aider à maigrir il fait baisser la tension artérielle. L’alimentation journalière est en grande majorité constituée de fruits et de légumes (750 gr), de céréales riches en fibres (150 gr crues + 3 tranches de pain), de produits laitiers pauvres en lipides (650 gr) et de viande ou poissons (200 gr) en supprimant au maximum les graisses et les sucres et en limitant le sel. On ajoute également sur la semaine, une cinquantaine de noix ou d’amandes ou de pistaches… ou bien 500 gr de légumes secs cuits.

Régime Forking

Le concept de ce régime est simple : consommer uniquement de la nourriture qui peut se piquer à la fourchette. Ainsi seront naturellement éliminées les sauces, les glaces, les crèmes… Les légumes, les fruits et la viande trouveront une place de choix au cours des repas, mais aussi les légumineuses, les céréales, les œufs et la variété des menus sera grande.

Régimes Dissociés

Dans un régime dissocié presque tous les aliments sont autorisés mais c’est leur association qui est réglementée.

  • Méthode Antoine : Ce régime est un régime dissocié par excellence puisqu’il s’agit de ne consommer qu’une seule famille d’aliments par jour sur une durée d’une semaine. Par exemple, légumes le lundi, viande le mardi, fruits le mercredi, poissons le jeudi, féculents le vendredi, laitage le samedi et se garder un mixte pour le dimanche. C’est un régime rassasiant puisque quantité à volonté et facile à suivre.
  • Méthode Montignac : dans ce régime, deux principes sont pris en compte, l’exclusion des aliments à indice glycémique élevé et association réglementée des aliments au cours d’un même repas. Le duo Glucides/Lipides est interdit, mais le duo Protéines/Lipides est à pratiquer. Quant aux fruits ils doivent être consommés à distance des repas.

Régimes Hyperprotéinés

Ce genre de régime est basé sur l’absorption d’aliments en haute teneur en protéines. Le résultat est très rapide car l’absorption des protéines entraîne une grande dépense d’énergie donc perte de calories.

  • Méthode Dukan : Sur les 100 aliments autorisés, 72 sont d’origine animale et 28 sont d’origine végétale. Ce régime se déroule en 4 phases : phase d’attaque (5 à 10 jours d’aliments d’origine animale), phase croisière jusqu’à l’obtention du poids de bien être (on ajoute les aliments d’origine végétale), phase de consolidation (10 jours par kg perdu) et enfin la phase de stabilisation qui consiste à appliquer à vie les bonnes règles d’une alimentation équilibrée. Pour aider à l’élimination des protéines, le son d’avoine tient une grande place dans ce régime.

Régime Hypocalorique

Ce genre de régime est basé sur l’apport réduit des aliments caloriques. Les quantités sont réduites et le grignotage interdit.

  • Programme Cohen : Le principe du régime du docteur Cohen est de réduire l’apport calorique tout en se faisant plaisir et en réapprenant à manger. La quantité des aliments consommés est liée à leur apport en matière grasse. Il faut surtout supprimer totalement l’alcool et les boissons sucrées. Essayer de supprimer ou diminuer au maximum la consommation de glucides et de lipides.
  • Méthode LeDiet : C’est une méthode qui prend en compte les habitudes alimentaires individuelles. Ce régime aide à équilibrer les nutriments, les vitamines et les minéraux, à réduire l’apport calorique tout en respectant les habitudes personnelles.
  • Programme Weight Watchers : Dans ce régime ont apprend à se nourrir sainement. Chaque aliment représente des points suivant leur apport nutritionnels. L’alimentation journalière est représentée par un capital points. Les menus peuvent ainsi être variés et équilibrés

Régime d’Exclusion

Dans ce genre de régime, on élimine purement et simplement une catégorie d’aliments.

  • Régime Mayo: Les menus pris en trois repas sont rigides, imposés et étalés sur une quinzaine de jours. Ce régime est plutôt riche en protéines et faible en apport calorique. Les sucres et les matières grasses sont interdits et il est recommandé de manger jusqu’à 6 œufs par jour
  • Régime Atkins : Ce régime exclu tous les aliments contenant des glucides, même les fruits et les céréales.
  • Régime Hollywood : l’inverse du régime Atkins, c’est là une consommation exclusive de fruits et de légumes à volonté.

Savoir écouter son corps

4 à 6 heures, c’est en règle générale le délai écoulé entre la prise d’un repas équilibré et la perception des signaux physiologiques et psychologiques envoyés par le corps pour signaler le sentiment de faim. Le respect de ses signaux (contraction de l’estomac, gargouillis, baisse d’énergie, perte de concentration..) permet de ne pas manger trop souvent. Savoir également respecter les signaux de satiété qui définissent la quantité de nourriture qui nous est nécessaire.

Fausse faim et vraie faim

Il faut apprendre à connaître la vraie faim qui est un besoin créé par le corps pour sa survie et la ‘fausse’ faim qui est plutôt une impérieuse envie de manger. Cette fausse faim est dictée par l’ennui, par le stress ou par le plaisir que procure le fait de s’alimenter. C’est souvent par le besoin combler un manque, qui n’est pas d’ordre physiologique mais soit affectif, soit de reconnaissance, que se signale la fausse faim.

Reconnaître les signes de satiété

20 minutes à partir du début du repas, c’est le laps de temps nécessaire à notre organisme pour que cette sensation se manifeste et que le cerveau envoie les signes de satiété. Ces signaux de rassasiement et de satiété se manifestent de diverses façons. La nourriture devient moins savoureuses, les vêtements donnent parfois une sensation d’inconfort, l’énergie est retrouvée, plaisir de manger comblé…

 

Santé Naturelle Mag

Commentaires