vendredi, avril 19, 2019
FatigueMaladies

Quand la fatigue chronique s’installe

quand-la-fatigue-chronique-sinstalle
quand-la-fatigue-chronique-sinstalle
266views

Si les causes profondes de ce syndrome restent relativement floues, il est possible d’agir sur les effets de la fatigue chronique. Celle-ci nécessite une prise en charge opérant sur sa double dimension physique et psychologique. Les plantes et autres éléments naturels ont leur mot à dire à ce sujet.

Encéphalomyélite myalgique pour les initiés, syndrome de fatigue chronique pour un plus large public, ces deux appellations désignent le même mal : une fatigue qui persiste, revient à la charge régulièrement, sans que l’on sache forcément pourquoi. Les causes de la fatigue chronique ne sont pas clairement définies, mais un certains nombre de facteurs y sont souvent associés. Ils peuvent être d’ordre infectieux, psychologique, hormonal ou encore environnemental.

Les femmes deux fois plus touchées

Maladie neurologique, elle se manifeste sans crier gare et a des conséquences sur la santé et le quotidien. Travail, vie de famille et activités de tous les jours deviennent pénibles pour les personnes qui en souffrent. A noter que les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes. Difficile à traiter, l’encéphalomyélite myalgique n’exclut toutefois pas de réelles améliorations au niveau de ses effets grâce à une prise en charge complète et sur la durée.


Les symptômes courants

En règle générale, si la fatigue persiste et dure au-delà de six mois, la probabilité qu’il s’agisse bien d’un cas d’encéphalomyélite myalgique est assez grande, surtout si cet épuisement s’aggrave après une activité physique ou mentale et si elle reste vive après 24 heures. Le fait que le sommeil ne parvienne pas à atténuer cette fatigue peut également servir de signal d’alarme. Douleurs musculaires, petites pertes de mémoire, chutes de tension survenant quand on se met debout, palpitations, difficultés digestives, nausées et fièvres figurent également parmi les signes.

Prévenir les baisses d’énergie

Pour prévenir les manifestations de la fatigue chronique, il est indispensable de respecter les limites des ses ressources physiques et mentales, le surmenage et une sollicitation exagérée du corps ne pouvant qu’en accentuer les méfaits. On conseille, par exemple, d’organiser ses journées de manière à dégager un petit moment quotidien de détente : relaxation, méditation, loisirs, musique… Il faut également rétablir un bon rythme de sommeil, en se couchant à des heures raisonnables. Pour cela, on évitera les boissons et les activités excitantes avant le coucher, et on pourra profiter des vertus apaisantes des plantes (verveine, etc.) via des infusions. L’alimentation est aussi à surveiller, en s’assurant des apports nutritifs complets et équilibrés, en réduisant les aliments gras, les excès de sucres rapides et en buvant suffisamment d’eau. Concernant les traitements médicamenteux, ceux-ci agissent essentiellement sur les symptômes liés à l’encéphalomyélite myalgique. Toutefois, une étude britannique a permis de constater des résultats encourageants chez plus de 600 personnes atteintes de fatigue chronique et ayant suivi une thérapie comportementale et un programme d’exercices physiques adapté.

Les solutions proposées par Dame Nature contre la fatigue chronique

Le ginseng : tonifiant général, le ginseng soutient la résistance de l’organisme contre les diverses formes de stress.

Le thé vert : sa théanine contribue à la réduction du stress physique et mental, et a un effet relaxant.

Le maitake : ce champignon japonais est un stimulant des défenses immunitaires, mises à mal pendant les phases de grosse fatigue.

Le guarana : stimule les fonctions mentales, aiguise la vigilance et favorise la concentration.

La cardamome : possède des vertus stimulantes et agit sur les troubles digestifs associés à la fatigue.

La verveine : antispasmodique, facilite le sommeil pour un repos réparateur.


Commentaires