mardi, décembre 18, 2018
Au QuotidienMédecine Esthétique

Peaux sensibles : une bonne routine pour en prendre soin

peaux-sensibles-une-bonne-routine-pour-en-prendre-soin
peaux-sensibles-une-bonne-routine-pour-en-prendre-soin
147views

La pollution, les agressions extérieures et l’utilisation de cosmétiques inadaptés sont autant de facteurs qui peuvent fragiliser l’épiderme. Mais qu’appelle-t-on une « peau sensible » et comment réussir à l’apaiser durablement ? Voici quelques conseils pour prendre soin de son petit minois fragile.

Qu’est-ce qu’une peau sensible ?

La peau sensible, aussi appelée « peau réactive », se caractérise par une altération de la barrière cutanée, censée protéger l’épiderme des agressions extérieures. Ce dernier étant moins défendu, il devient inconfortable, ne supporte plus aucune crème et se met à rougir pour un oui ou pour un non. La sensibilité cutanée relève souvent d’une prédisposition génétique et il est prouvé que les peaux claires ont plus de risques d’être réactives que les autres. Contrairement aux idées reçues, la peau sensible n’est pas toujours sèche et il n’est pas rare qu’un épiderme gras ou normal ait aussi à pâtir d’inconfort ou de rougeurs passagères. Dans le même genre, il ne faut pas non plus confondre une peau sensible avec une peau allergique, qui ne supporte pas certains ingrédients, et ce quel que soit l’état de la barrière cutanée.

Comment prendre soin d’une peau sensible ?

Malgré les apparences, il est plutôt facile de prendre soin d’une peau sensible, à condition de garder un mot bien en tête : douceur. Certains ingrédients irritants comme l’alcool, le parfum, les huiles essentielles, ainsi que les gommages à grains et les masques purifiants trop costauds sont d’ailleurs à bannir définitivement de sa routine de soin. Matin et soir, on nettoie son visage avec une eau micellaire, une gelée ou un lait sans rinçage. Si on ne peut vraiment pas se passer d’un nettoyage à l’eau, et que sa peau supporte le Château-la-Pompe, on utilise un produit doux, sans savon et on rince son visage à l’eau tiède, ni trop froide ni trop chaude. Une fois l’épiderme bien propre, on passe délicatement un coton imbibé de lotion pour peau sensible sur son joli minois, ou on s’offre une bonne rasade d’eau thermale. Il ne reste alors plus qu’à appliquer son soin hydratant par légers effleurements. Le matin, on opte pour une crème adaptée à son type de peau (grasse, sèche, mixte, normale…) mais formulée spécialement pour les peaux réactives. Le soir, on peut opter pour une huile riche en acides gras essentiels afin de renforcer le film hydrolipidique de la peau et diminuer, au fil des applications, sa sensibilité.

Comment maquiller une peau sensible ?

Adopter une routine de soin spéciale peau sensible, c’est bien, mais ce serait dommage de tout gâcher en utilisant des produits de maquillage et/ou une gestuelle d’application inadaptés. Pour le teint, on opte pour des poudres et fluides hypoallergéniques, sans parfum, sans parabène et si possible avec une protection solaire. De préférence, on applique les produits avec les doigts, à l’éponge ou à la houppette, par légers tapotements, plutôt qu’avec un pinceau. En effet, le passage répété des poils sur un épiderme sensible peut l’irriter d’avantage et faire ressortir de nouvelles rougeurs et plaques d’irritation. Si la peau est un peu rouge, on peut appliquer une base de teint verte sur tout le visage pour calmer le feu. Pas de panique, ce type de produit se fond à la peau et il est presque impossible de se louper. En cas de rougeurs localisées, on préfère un stick ou un correcteur compact, toujours de couleur verte, pour camoufler le rouge sans griser le teint tout entier. Une fois le produit estompé au doigt, on le recouvre d’un peu d’anticernes ou de fond de teint couleur chair pour une correction presque imperceptible.

Une fois le travail du teint terminé, on balaye une fine couche de poudre libre sur son visage et on vaporise un peu d’eau thermale pour fixer le maquillage et apaiser la peau.

Commentaires