mardi, décembre 18, 2018
Santé NutritionVitamines

Ostéoporose : Misez sur la vitamine K2

osteoporose-misez-sur-la-vitamine-k2
osteoporose-misez-sur-la-vitamine-k2
178views

A partir d’un certain âge, les femmes vivent dans la terreur de cette maladie qui avance cachée. On fait attention à la marche, on ne s’aventure plus à faire du sport comme avant, et surtout on met le paquet sur les produits laitiers croyant que ca renforce la santé osseuse. On vous aide à faire le point sur cette maladie, sur le rôle du lait, et sur les solutions naturelles à votre disposition.

Le calcium du lait est-il bio-disponible ?

Voilà la question essentielle à se poser si vous pensez lutter contre l’ostéoporose en buvant du lait matin et soir. Vous devez d’abord savoir que les aliments ne sont pas tous égaux. La bio-disponibilité signifie qu’un oligoélément par exemple (fer ou calcium par exemple) soit réellement utile pour le corps et apte à passer dans le métabolisme. Il faut savoir en effet que le calcium animal est beaucoup moins bio-disponible que le calcium végétal. C’est une vérité scientifique avérée. Autrement dit, si vous mangez une poignée d’amandes tous les matins, vous obtenez plus de calcium et de fer qu’en buvant du lait.

Qu’en est-il alors pour le calcium ingéré dans l’alimentation mais pas fixé par les os ? Qu’est-ce qu’il devient ? La réponse est un peu terrifiante : Il va se déposer dans les artères, entrainer leur rigidification et provoquer l’infarctus. En effet il faut savoir que les plaques d’athérome ne sont pas majoritairement faites de molécules de cholestérol mais de molécules de calcium…

Le lait est-il utile alors ?

Passée la question de la bio-disponibilité vient la question suivante : Le lait et les produits laitiers sont-ils utiles alors ? Sont-ils bénéfiques pour la santé ? Pas tant que cela, non. C’est une autre vérité démontrée scientifiquement mais soigneusement cachée par les grands médias car les enjeux financiers qui se jouent derrière sont considérables. Une des filières les plus juteuses de l’industrie agroalimentaire est celle de l’élevage et donc du lait et produits laitiers. La réalité est là, le lait est indigeste pour la plupart des humains (près de 70% selon les estimations des chercheurs). Concrètement, les molécules de lait sont traitées par le corps comme des déchets, elles l’alourdissent alors et lui pompent beaucoup d’énergie. Energie que vous allez retrouver si vous essayez d’arrêter de boire du lait le matin par exemple pendant quelques jours….

La vitamine K2 régule la fixation du calcium

La calcification artérielle est un processus resté longtemps incompris. On sait depuis peu que l’ostéoporose est en lien direct avec le degré de calcification coronaire : plus vos os sont fragiles, plus vos artères se solidifient. Les personnes souffrant de calcifications ont un niveau très bas d’une protéine activée par la vitamine K2, dont le rôle est justement d’éliminer le calcium

en excès dans les artères. C’est « Le paradoxe de la calcification » et qui se produit fréquemment chez les femmes ménopausées. La vitamine K2 est capable de fixer le calcium dans les endroits appropriés comme les os ou les dents, et d’évacuer simultanément son excédent dans les tissus mous, en d’autres termes, le système veineux. Elle agit en stimulant l’ostéocalcine, une hormone fixatrice du calcium dans les os du corps humain.

Quelle vitamine K choisir ?

Le groupe des vitamines K comprend plusieurs catégories. La reine des vitamines K semble être la vitamine K2 MK-7 qui persiste dans le sang de façon dix fois plus concentrée qu’après absorption d’une quantité équivalente en vitamine K1 par exemple. Sa biodisponibilité très élevée permet une meilleure assimilation, et sa durée de vie dans l’organisme est nettement plus longue que toutes les autres formes de vitamine K.

Le natto prévient l’ostéoporose

De récentes découvertes scientifiques révèlent que le natto, un aliment japonais ancestral, est capable de lutter efficacement contre l’ostéoporose mais aussi de prévenir les maladies cardiaques. C’est le professeur Masao Kaneki, éminent spécialiste du calcium, qui constate que dans certaines villes (Saitama, Shinjuku ou encore Adachi, près de la baie de Tokyo), la population semble miraculeusement protégée de l’ostéoporose, y compris les femmes ménopausées. Présent depuis plus de 2 000 ans dans l’alimentation et la médecine traditionnelles japonaises, le natto est un aliment naturel à base de haricots de soja fermentés sous l’action d’une bactérie d’une souche particulière (Bacillus Subtilis Natto) et l’élément qu’il contient en très forte concentration est pour

Kaneki et son équipe la clef de voûte de leur découverte : la vitamine K2 MK-7

Où trouver la vitamine K2 ?

Il faut savoir qu’il existe deux formes principales de vitamine K: la phytoménadione, ou vitamine K1, qui provient principalement des légumes verts, et la ménaquinone, ou vitamine K2, qui est produite par des bactéries dans le côlon ou qui apparaît dans certains aliments à la suite d’un processus de fermentation (fromage, miso, ou natto). On en trouve aussi dans le foie, le lait, le yogourt et les huiles de poisson. Mangez donc du fromage, du kéfir de lait (meilleur que le yaourt pasteurisé et contenant des arômes de synthèse et des additifs chimiques) ou prenez un complément alimentaire à base de vitamine K2.

Commentaires