mercredi, novembre 21, 2018
CrècheMaman-Bébé

Mon enfant bouge beaucoup

Mon enfant bouge beaucoup
Mon enfant bouge beaucoup
127views

Votre enfant ne tient pas en place, il bouge sans cesse et ne peut pas se concentrer sur une tache ? Il fait exactement le contraire de ce que vous lui demandez ? C’est toujours guerre à la maison, une négociation interminable pour obtenir le respect de règles simples de la vie ?…Décryptons le phénomène.

Il bouge…beaucoup ?

D’abord rassurez-vous, votre enfant est normal (à 99%), car un enfant normal bouge. En effet les parents croient, à tort, qu’un enfant ordinaire doit être sage, poli, gentil, obéissant, etc. C’est une représentation mentale bâtie par une société qui veut instaurer de l’ordre partout. En réalité la physiologie même de l’enfant, ses besoins de croissance et de psychomotricité font qu’il a besoin de bouger.

Mais il bouge sans cesse pensez-vous ? Il est important aussi de considérer votre tempérament de parent. Peut être que vous êtes une personne de nature calme, qui n’aime pas le bruit. Peut être que vous faites un travail très fatiguant ou très bruyant et que vous avez vraiment besoin de calme en rentrant la maison. C’est votre droit le plus naturel, mais essayez également de comprendre et d’accepter qu’un enfant n’a pas le même âge que ses parents, son corps ne vit pas la même étape que le vôtre, il a des besoins différents. Faites juste en sorte de vous organiser afin que chacun trouve son compte. Offre à votre enfant des activités physiques, inscrivez-le dans un club de sport, invitez ses amis à la maison ou emmenez-le de temps en temps chez eux, ainsi lui peut jouer, bouger et jouir pleinement de la vie comme il le voudrait. Et vous aussi, vous pouvez jouir de la vie à votre façon, c’est à dire dans le calme.

Mais s’il bouge beaucoup comment peut-il apprendre et se concentrer ?

C’est une idée reçue qui n’est pas du tout fondée scientifiquement. On sait en effet aujour’dhui qu’il existe différents types d’intelligences : 9 pour certains chercheurs et bien plus pour d’autres car le principe même de plasticité cérébrale fait que le cerveau soit capable d’évoluer et de développer des aptitudes cognitives nouvelles tous les jours.

Une étude publiée en août 2014 par la revue médicale Pediatrics affirme clairement que les enfants qui bougent apprennent, eux aussi, et apprennent peut être mieux !

Cette étude américaine conclut que les enfants qui font au moins une heure d’activité physique après l’école améliorent leurs capacités d’attention et d’apprentissage. La moitié des 221 enfants âgés entre 6 et 8 ans étaient inscrits à un programme d’activité physique après leurs cours, tandis que les autres étaient placés sur une liste d’attente.

Les enfants qui ont bougé ont nettement amélioré leur capacité à se concentrer, à faire abstraction des distractions et à passer d’une tâche cognitive à une autre.

La performance de ces enfants lors de tests cognitifs s’est améliorée deux fois plus que celle des autres enfants. Les chercheurs de l’Université de l’Illinois ont également noté un lien direct entre la participation des enfants et leur performance; plus l’enfant était assidu aux séances d’exercice, plus sa performance s’améliorait.

Des mouvements sont conçus aurjoud’hui par certains clubs de sport spécialement pour améliorer les trois sphères d’apprentissage ; l’intelligence de l’attention, émotionnelle et de traitement de l’information. On remarque alors chez les enfants ont une nette amélioration de l’attention, en qualité et en durée, des compétences d’organisation et des fonctions exécutives dans le traitement de l’information.

Il est affirmé que l’impact cognitif de l’activité physique est même supérieur à celui des seules interactions sociales. Alors réjouissez-vous, si votre enfant bouge et joue tout le temps c’est un bon signe, il est en train de développer son intelligence et ses aptitudes cognitives…

 Et l’hyperactivité ?

L’hyperactivité au sens médical du terme est bien plus rare que vous ne le pensez. La plupart du temps il s’agit d’enfants agités et qui ont besoin de bouger parce qu’ils sont enfermés toute la journée soit dans une salle de classe soit dans une petite chambre dans leur appartement. Le corps répond alors par une réaction très saine, il bouge ! Il faut en effet sortir de cette représentation mentale faussée qui lie la normalité à l’obéissance et au calme chez l’enfant. Notre mode de vie moderne sédentaire n’aide pas non plus les enfants à être alignés à leurs besoins naturels et de bouger comme ils le veulent. Attention donc au tapage médiatique, ne collez pas l’étiquette de l’hyperactivité trop vite à votre enfant, ne lui dites surtout pas des mots blessants ou critiquant son comportement. En cas de doute faîtes les analyses demandées par le médecin de famille pour voir si réellement il y a un trouble de type hyperactivité. Et sachez que même dans ce cas la réponse chimique (les médicaments donc) est de plus en plus délaissée aujourd’hui au profit de réponses plus douces basées notamment sur le jeu et le sport.

Bienfaits du sport pour l’enfant agité

Les bienfaits de l’activité physique dans le maintien de la santé, du bien-être et de la qualité de vie sont démontrés tous les jours par les recherches les plus poussées. Les personnes qui pratiquent régulièrement une activité physique ont moins de risque de développer toutes sortes de maladies et moins de risque de déprimer : L’exercice physique est un excellent moyen de gestion de stress.

Grâce au sport on devient plus calme et plus productif au travail. Les enfants qui font du sport sont plus calmes et plus concentrés en classe.

Santé Naturelle Mag

Commentaires