vendredi, avril 19, 2019
Maman-BébéSommeil

Meilleure position de dormir

Meilleure position de dormir
Meilleure position de dormir
86views

Si vous avez passé des nuits entières à vous tourner et retourner dans votre lit, vous le savez : trouver la bonne position pour dormir relève parfois du calvaire. Mais pour un sommeil optimal, toutes les postures ne se valent pas.

En moyenne, nous passons un tiers de notre vie à dormir. Des nuits précieuses mais pas toujours reposantes. En France, nombreux sont celles et ceux qui se plaignent d’une fatigue persistante.

Les facteurs expliquant cet épuisement sont nombreux. Mais l’un d’entre eux peut agir dès que nous entrons sous la couette. Car la position que nous préférons pour roupiller n’est pas toujours la plus adaptée.


« Certaines postures vont gêner le sommeil », confirme le Dr Jérôme Lefrançois, médecin généraliste et membre de la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil (SFRMS). Prendre le temps de les corriger est important : des nuits complètes sont essentielles au bon fonctionnement du cerveau, du système immunitaire, du métabolisme…

Dormir en chien de fusil

Pour les bébés, la question ne se pose pas. Ils doivent dormir sur le dos, sans couverture ni oreiller, afin d’éviter tout risque de mort subite par étouffement.

En ce qui concerne les adultes, la meilleure position est le fameux « chien de fusil » : couché sur le côté, les jambes légèrement repliées vers le buste. « Elle permet un sommeil réparateur, qui laisse l’impression d’être frais et dispos au réveil, sans coup de fatigue dans la journée », explique le Dr Lefrançois.

Mais attention. Pour tirer tout le bénéfice de cette posture, une literie appropriée est nécessaire. « L’oreiller doit être suffisamment épais et ferme pour que la tête et les vertèbres cervicales soient bien alignées avec les dorsales, conseille le spécialiste du sommeil. La qualité du matelas est essentielle, ajoute-t-il. Il faut donc en acheter de bonne qualité, et ne pas les laisser trop vieillir. »

Le côté gauche à privilégier

Un choix difficile doit alors être fait : de quel côté s’allonger ? Aux yeux du Dr Lefrançois, cela ne fait pas de doute. Mieux vaut s’assoupir sur le côté gauche. Et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cette option est plus bénéfique pour le système digestif.

« S’endormir sur le côté gauche favorise la digestion et la « vidange » de l’estomac, d’autant plus si on a pris un repas lourd le soir », avance-t-il. Et pour cause : l’estomac et le pancréas se situent à gauche de l’organisme. En revanche, « s’endormir sur le côté droit, sur le dos ou sur le ventre favorise les reflux », souligne le spécialiste du sommeil.

Pour le système sanguin, roupiller sur le flanc est également intéressant. Et ce conseil vaut particulièrement pour les femmes enceintes. « Ce geste décongestionne les gros vaisseaux du côté droit, qui retournent vers le cœur, explique Jérôme Lefrançois. Dormir sur le côté droit peut gêner le retour veineux et favoriser les œdèmes ou les varices au niveau des membres inférieurs. »

Dernier bénéfice, et pas des moindres pour le ou la partenaire : s’assoupir sur le côté limite les ronflements et les apnées du sommeil. « La langue est un gros muscle qui se relâche pendant la nuit, tout comme les muscles du pharynx », détaille le médecin. Dormir sur le dos favorise donc ces bruits si détestés.

Comment tenir toute la nuit

Difficile, toutefois, de maintenir ces bonnes habitudes tout au long de la nuit, une période agitée pour le corps. « Nous changeons souvent de position pour nous allonger sur le dos », acquiesce le spécialiste du sommeil.

Cela dit, les habitudes finissent par payer. A force de s’endormir sur le côté gauche, le corps finit par automatiser le processus. Pour les plus récalcitrants, le Dr Lefrançois s’inspire d’une technique conseillée aux personnes souffrant d’apnée du sommeil.

« Je recommande de coudre une balle de tennis dans le dos d’un vieux T-shirt, ou d’acheter des dispositifs du même genre, pour se forcer à adopter la bonne position », souligne-t-il. Une manière d’éviter de basculer sur le dos une fois dans les bras de Morphée.

Chaque posture a son avantage

Mais les réflexes ont parfois du bon. En matière de qualité du sommeil, « les facteurs se cumulent et la position n’est pas la seule explication, rappelle le Dr Lefrançois. Si votre sommeil est plus correct sur le ventre, il n’est pas forcément nécessaire d’en changer. »

Il est tout de même important de rester conscient des risques et des bénéfices de certaines positions. Dormir sur le ventre a, par exemple, l’intérêt de diminuer les ronflements. Mais il peut aussi favoriser les douleurs au cou et au dos, du fait de la torsion imposée à la tête.

Dormir sur le dos présentera l’avantage de relâcher le dos… mais risque de faire passer de mauvaises nuits à votre partenaire.

E-santé


Commentaires