lundi, mai 20, 2019
AlimentationMaman-Bébé

Liste des aliments à éviter par maman

Liste des aliments à éviter par maman
Liste des aliments à éviter par maman
216views

Grossesse et maternité sont deux états qui imposent à la (future) maman de considérer différemment son alimentation.

Parce qu’un bout’ chou attend son heure dans son ventre ou qu’elle allaite, la femme enceinte ou qui a déjà un nourrisson ne peut se permettre de manger n’importe quoi. Son petit et sa propre santé seraient exposés à certains risques. Passons en revue les aliments dont la consommation est déconseillée pendant ces périodes.

Les aliments crus

Certains aliments crus sont potentiellement vecteurs de maladies infectieuses dangereuses pour l’enfant comme pour la mère elle-même. Parmi elles, la listériose et la toxoplasmose représentent les menaces les plus sérieuses, pouvant provoquer avortement spontané, accouchement prématuré et divers dysfonctionnement chez le bébé. Viandes, laits, fromages, fruits de mer, charcuteries et poissons crus sont donc à éviter.


La caféine

La consommation de caféine est à réduire pendant la grossesse et l’allaitement. Absorbée en grandes quantités, elle augmente les risques de fausses couches et son effet excitant peut même passer chez le nourrisson via le lait maternel. On limitera les prises de café, thé et sodas.

Les chocolats non noirs

Le chocolat noir est bon pour la femme enceinte (sa théobromine réduirait les risques de pré-éclampsie), mais les autres produits chocolatés (blancs, au lait, sucrés et édulcorés) sont déconseillés car riches en sucres et en caféine.

Les aliments sucrés

Quand la future maman ingère trop de mets sucrés (pâtisseries, sodas, sirops…), elle s’expose davantage à un risque de diabète gestationnel, pouvant déboucher sur des problèmes d’hypertension ou cardiovasculaires. Du côté de l’enfant, ce sont des menaces telles que la naissance prématurée, le surpoids et les malformations qui guettent.

Certains poissons

Les poissons prédateurs (bar, baudroie, espadon, thon…) présentent généralement des taux élevés de méthylmercure dans leur organisme. Il s’agit d’une forme très toxique du mercure, capable de traverser le placenta pour atteindre le fœtus, pouvant alors perturber le développement du langage, de la vue, de l’ouïe et de la motricité chez le bébé.

Les aliments à base de soja

Une étude publiée en janvier 2000 a permis de constater que les phyto-œstrogènes contenus dans les aliments à base de soja (consommés en excès) pouvaient avoir une influence négative sur la formation des organes génitaux chez les fœtus mâles.

Santé Naturelle Mag


Commentaires