lundi, décembre 10, 2018
CrècheMaman-Bébé

Les signaux d’alerte des enfants maltraités

Les signaux d’alerte des enfants maltraités
Les signaux d’alerte des enfants maltraités
307views

Certains enfants sont maltraités par leurs propres parents, un parent proche, ou encore un ami de la famille. Découvrez ici les signaux d’alerte envoyés par les enfants maltraités.

Les parents ne peuvent malheureusement pas contrôler tout ce qui arrive à leurs enfants, à moins d’être constamment avec eux. Néanmoins, les enfants maltraités envoient des signaux d’alerte qu’il faut apprendre à identifier.

Les enfants peuvent être maltraités par un membre de la famille proche, par un ami proche de la famille, parfois même par leurs propres parents, ou encore par un adulte chargé de veiller sur eux de temps à autre…

Généralement, les enfants maltraités ne disent rien, car ils se sentent coupables et menacés.

Vous souhaitez savoir quels sont les différents signaux d’alerte envoyés par les enfants maltraités ? Continuez votre lecture.

Enfants maltraités : les signaux d’alerte

Un enfant maltraité peut se sentir coupable, avoir honte ou être confus. Il aura alors peur de parler de son agression, notamment si l’agresseur est l’un de ses parents, un parent proche, ou un ami de la famille.

Certains signes avant-coureurs permettent de détecter un éventuel abus, tels que :

  • manque d’intérêt pour les amis ou les activités habituelles
  • changement de comportement (agressivité, colère, hyperactivité, rébellion, provocation…)
  • dégradation des performances scolaires
  • symptômes de la dépression, de l’anxiété ou peurs inhabituelles
  • perte soudaine de confiance en soi
  • absences fréquentes à l’école
  • refus de voyager dans le bus scolaire
  • réticence à quitter les activités scolaires, comme s’il ne voulait pas rentrer à la maison
  • tentatives de fugues
  • tentatives de suicide

Ce ne sont que des signes avant-coureurs. En fonction du type d’abus, il est possible d’identifier des signes plus spécifiques.

Enfants maltraités : les signes d’abus physique

Dans les cas de violence physique, les enfants peuvent présenter des symptômes clairs sur leur corps :

  • blessures inexpliquées, telles que des contusions, des fractures ou des brûlures
  • problèmes de santé et/ou problèmes dentaires non traités

Les signes d’abus sexuel

L’abus sexuel est une circonstance difficile à identifier, car l’agresseur aura recours à la culpabilité et aux menaces pour éviter que l’enfant parle.

Cependant, certains signes prouvent l’abus sexuel sur un mineur :

  • comportement sexuel ou connaissances inappropriées pour l’âge de l’enfant
  • maladie sexuellement transmissible
  • présence de sang sur les sous-vêtements
  • difficulté à marcher ou à s’asseoir
  • douleurs génitales
  • abus sexuel sur d’autres enfants

Les signes d’abus émotionnel

La violence psychologique peut causer beaucoup de tort à un enfant. Bien que ce type d’abus soit difficile à prouver, certains symptômes permettent d’identifier cet abus, tels que :

  • développement émotionnel retardé ou développement émotionnel inapproprié
  • perte de confiance en soi ou manque d’estime de soi
  • isolation sociale
  • perte d’intérêt ou d’enthousiasme
  • dépression
  • maux de tête ou maux d’estomac sans cause médicale
  • refus d’aller à l’école ou de prendre le bus
  • recherche désespérée d’affection
  • baisse au niveau du rendement scolaire ou perte d’intérêt pour l’école
  • perte des compétences de développement acquises

Les signes de négligence

La négligence est une autre forme d’abus, car l’enfant ne reçoit pas l’attention ni les soins fondamentaux dont il a besoin.

Les signes qui mettent en évidence une négligence de la part des parents sont les suivants :

  • mauvaise croissance ou prise de poids
  • mauvaise hygiène
  • manque de vêtements ou de fournitures scolaires
  • vol de nourriture ou d’argent
  • nourriture cachée et consommation de grandes portions
  • mauvaises fréquentations
  • problèmes médicaux, problèmes dentaires, problèmes psychologiques
  • changements émotionnels inappropriés ou hors contexte
  • indifférence

Enfants maltraités : les signaux d’alerte envoyés par les parents qui maltraitent leurs enfants

Certaines attitudes de la part des parents peuvent constituer des signaux d’alerte de maltraitance. La personne concernée :

  • montre peu d’intérêt pour l’enfant
  • semble incapable de reconnaître la souffrance physique ou émotionnelle de l’enfant
  • nie que l’enfant rencontre des difficultés à la maison ou à l’école, ou blâme l’enfant pour ces problèmes
  • rabaisser ou gronde constamment l’enfant
  • décrit l’enfant avec des termes négatifs
  • s’attend à ce que l’enfant prenne soin de lui et se montre jaloux lorsque d’autres membres de la famille attirent l’attention de l’enfant
  • a recours à une discipline physique sévère
  • exige une faible performance physique ou académique
  • limite sévèrement le contact de l’enfant avec les autres
  • offre des explications contradictoires ou peu convaincantes sur les blessures observées sur l’enfant

Etre parents

Commentaires