lundi, novembre 19, 2018
Manger SainementSanté Nutrition

Le miel et ses bienfaits n’ont pas fini de nous surprendre!

Le miel et ses bienfaits n’ont pas fini de nous surprendre
Le miel et ses bienfaits n’ont pas fini de nous surprendre
74views

On dit de lui qu’il est le symbole de douceur, de bonheur, d’amour, voire de longévité, non seulement il a bon goût mais en plus il soigne. Le miel sera-t-il bientôt un médicament vendu en pharmacie ? L’idée est loin d’être saugrenue quand on voit l’intérêt que portent bon nombre de médecins à ce produit.

Les vertus du miel

En Grèce, on offrait aux Dieux de l’Olympe un mélange de miel et de lait qu’on appelé l’ambroisie. Quant aux Egyptiens et aux hébreux, ils ont très vite utilisé le miel pour en humecter les lèvres des nouveau-nés ou pour embaumer leur mort. Parmi les nombreux atouts santé du miel on évoque souvent sa valeur énergétique, son pouvoir antiseptique et cicatrisant et bien d’autres. Le miel est un traitement tout à fait traditionnel, mais également moderne puisque actuellement des études ont montré que lorsque l’on compare les sirops au miel, ce dernier obtient de meilleurs résultats et il est moins dangereux puisqu’il n’y a pas d’effets secondaires. Il est donc recommandé par tous les médecins également les pédiatres en cas de toux chez les enfants.

Attention à votre enfant !

Le miel en ingestion est très bon comme produit pour toutes les gênes pharyngées, mais il y a une limitation très importante, c’est qu’il ne faut jamais en donner avant l’âge de 1 an. Avant cet âge le miel peut entraîner des proliférations au niveau du tube digestif qui n’est pas mature et en particulier de la prolifération d’un produit que les abeilles prélèvent sur les fleurs, où l’on trouve de la poussière mais aussi des sucres pour créer le miel mais aussi des bactéries, des phénols des oligo-éléments… Dans ces éléments il y en qui sont dangereux comme le clostridium botulinum, quand cette bactérie passe dans un tube digestif immature, elle peut se multiplier et donner à ce moment-là, la toxine qui passe dans le sang et qui entraîne un botulisme chez l’enfant.

Des bienfaits à n’en plus finir

Il y a trois effets du miel en terme de biologie, le premier c’est ce que l’on appelle l’effet osmotique, comme le miel est pauvre en eau il va donc avoir tendance à l’absorber, la concentration est de 18 %. A partir de là, sur la plaie ou bien au niveau de la gorge il va avoir un effet osmotique de surface empêchant les germes de s’accrocher. Le deuxième effet est antibactérien, si on met du miel sur des colonies de germes elles ne se développent plus, il y a plusieurs études qui ont démontré que sur des plaies affectées avec des germes résistants aux antibiotiques de 3ème génération, le miel parvient à les cicatrisées. Le troisième effet est que le miel possède des produits qu’on pense être produit par l’abeille, puisqu’elle hydrolyse les sucres, par le biais de la salive des abeilles qui produisent des enzymes qui pénètrent dans les cellules des bactéries pour ensuite aller sur les génomes de la bactérie autrement dit le « cerveau » de la bactérie et vont détruire son ADN et à partir de là des bactéries résistantes sont détruites par le miel. Depuis longtemps l’homme a compris que les abeilles pouvaient être un allié précieux pour la lutte contre les maladies et leur prévention. Aliment énergétique, connu pour ses vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et anti oxydantes, la liste des bienfaits du miel n’a pas fini d’être longue.

Santé Naturelle Mag

Commentaires