lundi, décembre 10, 2018
DiabèteMaladies

La prévention du diabète de type 2

La prévention du diabète de type 2
La prévention du diabète de type 2
127views

Le diabète de type 2 ou diabète non-insulinodépendant (DNDI) est la forme la plus répandue du diabète. Cette maladie chronique atteint de plus en plus de personnes, même à un âge précoce. Ils en découlent des complications dont la prise de poids et l’obésité, les maladies rénales et peuvent aller jusqu’à l’infarctus et la perte de vue.
Survivre avec une telle maladie n’est aussi facile. La meilleure attitude demeure la prévention.

Les personnes à risque

Le diabète de type 2 n’est pas une maladie héréditaire. Cependant, les personnes ayant des antécédents ou des proches (frère, sœur) diabétiques encourent plus de risque.
Sont prédisposées également les personnes déjà souffrant de l’hypertension ou autre maladie cardiovasculaire. Plusieurs sont les cas ou diabète et hypertension cohabitent chez la même personne. Notons que pas mal d’individus qui font de l’hypertension ou de l’hypercholestérolémie sont diabétiques sans le savoir. Le diabète est silencieux dans ses premières années. La prise de certains médicaments constitue une piste favorable pour la survenue du diabète. C’est le cas des corticoïdes particulièrement. Enfin, peut devenir diabétique une bonne partie de la population qui s’alimente mal, mange souvent dehors, que sandwichs et sodas font partie de leurs habitudes alimentaires.

De bonnes habitudes alimentaires

Maintenir une alimentation équilibrée, variée, peut réduire à elle seule 90% du risque d’atteinte du diabète. Les règles de la prévention du diabète exigent une baisse des aliments riches en sucre, riches en calories. A bannir les jus industriels et les boissons gazeuses qui n’apportent rien à l’organisme que des éléments néfastes. Les jus frais, préparés surtout à la maison, apportent presque les mêmes nutriments que ceux des fruits. A consommer sans sucre bien sure. Baissez votre consommation des pâtisseries, biscuits, chocolat. On incite toujours à faire ses gâteaux et délices à la maison. Dans tous les cas, ils sont beaucoup moins sucrés. Votre consommation de l’alcool doit être modérée. Attention à ceux riches en calories, essentiellement la bière. Privilégiez les bonnes graisses aux dépens de mauvaises. Elles sont présentes dans les huiles végétales, poissons gras et fruits secs. Les mauvaises, à savoir les acides gras saturés et surtout les acides gras trans, sont contenues en grandes quantités dans la viande rouge, les abats en particulier, les fromages durs, les fritures et les produits sucrés industriels. Et au lieu d’acheter des baguettes, optez pour le pain complet, et généralement les aliments faits de blé entier. Ces derniers sont riches en fibres, des alliés contre la prise de poids et l’hyperglycémie. On les trouve également dans les légumineuses, les fruits séchés et les légumes verts.

La prévention par la phytothérapie

La médecine douce et les plantes médicinales préviennent du diabète de type 2 et peuvent aussi le soigner. Si la maladie trouve son origine dans un disfonctionnement du pancréas, responsable de la sécrétion de l’insuline, il est intéressant de recourir aux plantes bénéfiques pour cet organe. Parmi les plus connues, on peut citer l’artichaut qui, non seulement agit sur le pancréas, mais stimule également le foie qui joue un rôle primordial dans la régulation de la glycémie. A part son bouton floral qu’on consomme d’habitude, il importe d’utiliser ses feuilles qui sont plus riches en principes actifs. A prendre séchés, 2g environ, 3 fois par jour, ou en infusion en ajoutant 30g de feuilles dans un litre d’eau bouillante. Optez également pour les plantes hypoglycémiantes et leurs feuilles comme la myrtille, le noyer, le murier, le framboisier ou encore le thé vert.

Faire du sport

Une étude américaine a montré que la pratique du sport permet de réduire les de devenir diabétique de 60%. A part son action sur le taux de la glycémie et la prise de poids, le sport réduit le mauvais cholestérol dans le sang et fait baisser la tension, facteurs de risque du diabète. Cela sans tenir compte de son rôle dans l’équilibre hormonal et la lutte contre le stress.
La plupart de nous est exposée au risque d’être diabétique un jour. La prévention repose sur l’alimentation en premier degré, avec la nécessité de bouger de pratiquer une activité sportive.

Santé Naturelle Mag

Commentaires