lundi, mars 18, 2019
GrossesseMaman-Bébé

La grossesse en trois trimestres

La grossesse en trois trimestres
La grossesse en trois trimestres
101views

La grossesse c’est tout ce que vous attendiez pour être heureuse ! La voilà enfin qui arrive, on vous guide dans cette incroyable aventure où vous donnez la vie, et on vous aide à passer les neufs mois bien dans votre peau, et bien dans votre tête.

Trimestre zéro

Existe-t-il un trimestre zéro ? La grossesse c’est bien neuf mois, donc trois trimestres… c’est lequel alors le trimestre zéro ?
C’est celui d’avant la grossesse, tout simplement. Çà peut être un trimestre, comme çà peut être cinq ans. En tout cas, prenez votre temps pour ne pas tomber enceinte contre votre gré, ou de façon soudaine et inopportune. Car la grossesse çà peut être une si belle aventure, comme ça peut être un calvaire quand la maman n’est simplement pas prête. Ou que ce n’est pas le moment, ou que le papa s’avère ne pas être la bonne personne.
La grossesse c’est justement beaucoup de transformations, qui vont avoir lieu d’abord dans votre corps, ensuite dans votre vie et votre rythme de vie, et pour la vie.  Soyez alors bien sure de votre décision au moment de passer à l’acte … car il est assez difficile de faire marche arrière ensuite, de se rendre compte que « j’aurai du ou pu continuer mes études, j’aurai aimé faire ceci ou cela… ». La grossesse c’est simplement magique, quand on la désire vraiment…

Trimestre UN

C’est celui de tous les maux pour la plupart des jeunes femmes. C’est le trimestre des transformations en cascade. Le changement hormonal est très intense, précisément les taux de progestérone et d’œstrogène. Mais avant ces deux hormones majeures du premier trimestre, il y a la  HCG (hormone ganadotrophine chorionique), et c’est elle qui est à l’origine de toutes les sensations de malaise ou de fatigue que vous pouvez avoir. A souligner quand même que ces sensations peuvent être très minimes chez certaines femmes, qui peuvent ne pas du tout se rendre compte qu’elles sont enceintes, et qu’elles peuvent être très intenses chez d’autres. Cela va du vomissement, à la nervosité excessive, ou à l’hyper émotivité. Vous pouvez pleurer pour un rien, et éclater en rires quelques minutes après…  Le premier trimestre de la grossesse se vit très différemment selon les personnes.

Trimestre DEUX

Le deuxième trimestre c’est celui où le ventre va devenir assez visible, et les perturbations hormonales moins intenses. En tout cas pour la majorité. Le deuxième trimestre c’est surtout les premiers coups de pieds de bébé ! Et oui… et vous verrez combien c’est magique de sentir cette vie qui bouge à l’intérieur de vous.
Quelques complications peuvent apparaître sinon, avec le ventre qui prend du volume, notamment avec la compression des intestins, ce qui engendre des problèmes de transit. Des problèmes aussi au niveau de la vessie éventuellement. Pensez surtout à boire beaucoup d’eau, même si cela vous oblige à aller aux toilettes plus souvent qu’avant. Car cela lutte contre les problèmes de transit, les éventuelles infections urinaires, etc. Sans oublier de vous masser le ventre et les seins, pour minimiser les effets de vergetures dues à l’extension de la peau. Il vaut mieux prévenir que guérir. Et un bon massage quotidien avec une huile parfumée pourra lutter très efficacement contre les vergetures.

Trimestre TROIS

Le troisième trimestre c’est le plus difficile à gérer. Vous allez sentir le ventre qui grossit et qui s’alourdit, un mal de dos peut se déclencher. Les jambes seront plus lourdes, la rétention d’eau peut vous donner des gonflements….sauf si vous vous décidez à prévoir le phénomène, et à éviter l’alimentation très salée, à boire beaucoup d’eau et à faire de la marche régulièrement. Beaucoup de femmes parviennent à garder une ligne d’enfer jusqu’au neuvième mois de grossesse, et ce n’est pas sorcier !
Le troisième trimestre c’est celui de la préparation de l’accouchement aussi. Une préparation mentale et une préparation physique. La préparation mentale est capitale car l’accouchement n’est pas seulement une épreuve physique, c’est une épreuve mentale d’abord. Si vous intériorisez les bons conseils et les bonnes pratiques, depuis le 8ème et le 9ème mois, cela va se passer beaucoup plus paisiblement pour vous. La sensation même de douleur est très variable selon la psyché de la femme qui est en train d’accoucher. Si vous y aller avec la peur au ventre, angoissée, et tendue, vous allez ressentir les douleurs assez intensément. Mais si vous y allez détendue, sereine, et avec l’envie de mettre au monde un nouvel être humain…vous allez optimiser tout le processus.

Comment manger pendant ces neufs mois ?

La grossesse c’est aussi les envies incontrôlables de manger. En cause les hormones, comme pour le reste des modifications physiques et psychologiques. Attention donc, n’allez pas succomber complètement à vos envies, mais ne vous privez pas non plus, la frustration n’est pas le meilleur ni pour vous ni pour la psyché de bébé à venir. Car vous devez savoir que votre état psychologique, plus ou moins tendu donc, influence celui de votre enfant. Il constitue une sorte de terrain, sur lequel vont venir se construire le reste des expériences de bébé, futur adulte.
Il vous faut donc manger de tout. C’est la règle d’or de tout temps, et précisément en cas de grossesse. Le meilleur régime est celui qui est le plus diversifié et équilibré. N’abusez de rien, et mangez de tout.

La vitamine B9

Au premier trimestre, misez sur les légumes verts (épinards, salade, haricots verts) ils sont riches en B9, une vitamine très importante pour le développement du système nerveux du bébé. Présente également dans les fruits et les noix, la vitamine B9 est de façon générale essentielle à la fixation du fer dans l’organisme. Elle joue un rôle capital dans la croissance des tissus de bébé.

La vitamine D

Elle permet la fixation du calcium. Celui-ci permet la constitution d’une bonne ossature pour votre bébé. La vitamine D est synthétisée de façon naturelle par votre corps, grâce à l’action du soleil notamment. Misez sur le poisson gras et le jaune d’œuf. Souvent le médecin prescrit des supplémentassions de vitamine D pour éviter toute carence.

Les protéines

Les protéines sont fondamentales pour le développement des tissus aussi. Misez donc sur la viande, maigre de préférence. Évitez de consommer beaucoup de pâtes pour vous rassasier, essayez plutôt de manger la viande au début du repas, pour vaincre la sensation de faim que vous pouvez ressentir plus que d’habitude, mangez ensuite des légumes (cuits de préférence à la vapeur), et terminez avec les pâtes ou le pain.

Le calcium

Misez également sur les aliments riches en calcium,  le lait, les yaourts, le fromage blanc, les fromages à pâte cuite, etc. Le calcium est très important pour le développement de bébé, pour son ossature notamment. Demandez à votre médecin des compléments alimentaires dans ce sens si vous sentez des crampes aux jambes de temps en temps. C’est le manque de calcium.
Le chocolat ?
Beaucoup de femmes enceintes font une fixation sur le chocolat, c’est normal car celui-ci active la sécrétion de la fameuse sérotonine, hormone du bien être ou du bonheur. Ce qui vous aidera à lutter contre votre nervosité et votre irritabilité. Le chocolat c’est aussi un aliment riche en magnésium. Enfin, sachez que le chocolat contient de la théobromine, très efficace pour stimuler le cœur, détendre les muscles et dilater les vaisseaux sanguins. Ca vous aidera alors à lutter contre une éventuelle hypertension liée à la grossesse. Mais comme pour tout, n’abusez pas de chocolat.
Santé Naturelle Mag

Commentaires