lundi, décembre 10, 2018
Au QuotidienSanté Mentale

La dépression saisonnière

La dépression saisonnière
La dépression saisonnière
144views

La dépression saisonnière est un imprévu duquel personne n’est à l’abri. Certains vivent cette dépression durant toute leur vie sans s’en rendre compte.

Qu’est-ce que la dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière est un trouble maniaco-dépressif classé dans la catégorie des troubles bipolaires. C’est un trouble affectif qui survient, moyennement, avec la fréquence de deux fois par an.

Les causes de la dépression saisonnière

La dépression saisonnière, comme son nom l’indique, survient lors d’un changement climatique saisonnier. Classée en deux catégories, la dépression saisonnière peut être hivernale ou estivale. En effet, ce trouble affectif dépend étroitement de la luminosité.
La baisse ou l’augmentation de la lumière engendre une variation agressive d’une hormone intitulée la mélatonine, sécrétée par la glande pinéale, chargée de la régulation de l’humeur. La dépression saisonnière est déclenchée par le contact de la lumière avec la rétine suivi par un dérèglement neurochimique.

Les signes et les symptômes de la dépression saisonnière :

La dépression saisonnière a les mêmes symptômes que la dépression standard : une baisse d’énergie, un désintérêt total des activités habituelles et une activité libidinale presque nulle.
Afin de distinguer la dépression saisonnière, une observation sur deux ans de ces symptômes est exigée.
La dépression saisonnière possède des symptômes particuliers tels que le gain de poids à cause de l’augmentation d’appétit ainsi que l’hypersomnie.
La dépression saisonnière peut aussi être la cause de l’irritabilité de la personne concernée voire même son agressivité. Les épisodes de cette dépression peuvent engendrer ou l’euphorie ou la tristesse.

La luminothérapie contre la dépression saisonnière :

La dépression saisonnière n’est pas une maladie chronique intraitable comme ce qui est communément su. D’après une étude réalisée dans les pays nordiques, la luminothérapie ou la photothérapie sert à traiter la dépression saisonnière et réduire ses symptômes jusqu’à 80% selon une expérience réalisée sur des personnes atteinte de dépression saisonnière.
La luminothérapie consiste à s’exposer à une lumière intense fournie par une lampe spécifique. Il s’agit principalement d’une lumière blanche qui possède tous les spectres solaires en dehors des rayons ultraviolets.
La dépression saisonnière pourrait se voir atténuer par la luminothérapie après 3 à 15 jours. Ce traitement devrait, impérativement, être maintenu tant que la période de dépression saisonnière afin de régler à nouveau l’horloge biologique et le synchroniser avec le climat qui permettrait l’épanouissement de la personne concernée.

Autres solutions à la dépression saisonnière :

La dépression saisonnière, pour être mieux traitée, a besoin de prévention. Pour éviter les conséquences irréversibles de la dépression saisonnière, il suffit de maintenir la régularité des activités habituelles pour garder intacte la motivation.
Pour lutter contre la dépression saisonnière, il est fortement conseillé de faire une marche régulière, durant une heure où la luminosité est la plus neutre possible, par exemple tôt le matin ou avant le coucher du soleil. Ceci pourrait diminuer la fréquence des variations d’humeur et apaiser les dégâts affectifs de la dépression saisonnière.

Sélection de livre sur la dépression saisonnière :

Pour mieux connaître la dépression saisonnière, il faudra s’approfondir en lisant les livres ci-dessous :
Pour surmonter la dépression saisonnière est un essai d’Alain Héril, édité en septembre 2011 par Bussière dans la collection Coaching Méditatif.
Un autre livre très important qui expose le traitement de la dépression saisonnière intitulé Soif de lumière : La luminothérapie, paru en septembre 2006 à travers l’édition Jouvance. 220 pages qui explicitent clairement les solutions les plus simples pour traiter la dépression saisonnière sans les effets secondaires des produits traités chimiquement.
La dépression saisonnière, comme a été mentionné précédemment, est un imprévu qui frappe aléatoirement. En échapper n’est pas la meilleure prévention, la combattre avec tous les moyens disponibles, sans passer pour les produits traités chimiquement, est la solution la plus adéquate à cette maladie.

Santé Naturelle Mag

Commentaires