dimanche, août 25, 2019
Santé NaturelleSoins Naturels

Fatigue rénale, Les solutions naturelles

Fatigue rénale, Les solutions naturelles
Fatigue rénale, Les solutions naturelles
452views

Avec une augmentation des cas de 5 à 7 % chaque année on estime que près de 3 millions de Français sont victimes d’insuffisance rénale chronique. De façon générale,on estime qu’environ 5 % de la population des pays industrialisés présentent une insuffisance rénale chronique.

La maladie rénale avance silencieuse :fatigue chronique même avec une alimentation correcte, impossibilité à tenir debout longtemps ou même vertiges. Les reins peuvent perdre plus de 80 à 90% de leurs fonctions avant d’entraîner une baisse de la production d’urine. Stade de la maladie où le recours à la dialyse devient nécessaire et où les chances de récupération sont très faibles. Voici ce que vous devez savoir pour reposer vos reins.

Connaissez-vous vos reins ?

Les reins ont de nombreuses fonctions dont la plus importante est l’élimination des déchets azotés de l’organisme. Chacunde vos reins est un filtre : il filtre (à travers les glomérules) chaque jour près de 180 litres de liquide qui sont ensuite en grande partie réabsorbés par le tubule rénal pour finalement former 1 à 2 litres d’urine. La fonction principale des reins,c’est l’élimination des déchets produits par les protéines alimentaires et la régulation de l’eau et du sel contenus dans l’organisme. Ils régulent la concentration des éléments minéraux comme le calcium, le sodium ou le potassium dans le sang, l’équilibre acide-base et la quantité de liquide dans l’organisme. Ces fonctions, peu connues, sont très importantes. Nos reins nous permettent de nous adapter à des situations très variables de l’insuffisance à l’excès alimentaire, mais aussi aux diverses conditions climatiques. En bref, l’expression « avoir les reins solides » ne vient pas de nulle part.

VOIR PLUS:  Ces aliments qui soignent

Pourquoi vos reins sont-ils fatigués ?

Votre fatigue rénale provient peut-être d’une consommation élevée de protéines. Il faut savoir que les protéines sont transformées en urée qui est éliminée par les reins. En cas d’excès de protéines, les reins ne peuvent plus correctement éliminer l’urée qui s’accumule dans le sang, avec également d’autres toxines. Cet empoisonnement progressif de l’organisme l’affaiblit, et s’accompagne même d’autres symptômes comme l’hypertension artérielle, l’anémie, ou encore les nausées. Les études le confirment : aujourd’hui, en Occident, les apports alimentaires en protéines sont largement excédentaires par rapport aux besoins. Vos reins sont donc peut être fatigués à cause de cette quantité de protéines ingérées.

Réduisez donc votre consommation de protéines…

Si vous souffrez de fatigue rénale, vous devriez adopter un régime bien plus végétarien. Le Pr. Denis Fouque, néphrologue aux Hospices Civils de Lyon, est formel : « En cas de maladie rénale, il faut réduire de plus 50% les apports de protéines. En Occident, nous consommons généralement 1.35g de protéines par kg et par jour. Mais, pour les insuffisants rénaux, il est impératif de limiter les apports à 0.6 grammes/kg/jour. » . La réduction des protéines épargne les reins fatigués ou malades, améliore l’assimilation des glucides, des lipides et l’état osseux.

VOIR PLUS:  Comment bien digérer avec les huiles essentielles

Évitez les plats industriels…

Pour épargner vos reins, il faudrait aussi réduire les plats industriels préparés qui contiennent du phosphore ajouté (un conservateur) que les reins fatigués ne peuvent plus correctement éliminer.

Il faudrait également limiter le sel à 6, voire 4 g par jour afin de soulager le cœur et réduire les œdèmes. Il faut, par ailleurs, veiller à avoir un bon apport en calcium et en vitamine D pour renforcer les os fragilisés par la maladie rénale. L’alimentation doit comporter plus de fibres alimentaires afin de diminuer l’absorption du phosphore. Mangez plus de fruits et de légumes crus, donc. Les fibres alimentaires vont en même temps améliorer le microbiote intestinal qui est de mauvaise qualité en cas de maladie rénale. Enfin, il faudra privilégier les huiles mono ou polyinsaturées (olive, tournesol, colza) et consommer moins de beurre et de graisses saturées.

Et faites appel aux plantes !

Beaucoup de plantes sont vos alliées pour reposer vos reins et vous redonner de l’énergie. La rhubarbe est une plante très connue en phytothérapie, avec un effet antioxydant très intéressant. Elle est notamment utile dans la protection des reins pendant les phases initiales de l’insuffisance rénale. Le pissenlit, dont les feuilles sont utilisées pour augmenter la production d’urine et l’excrétion. Une plante très riche en vitamines et en minéraux avec des propriétés diurétiques confirmées. La Prêle, plante qu’on ne présente plus tant ses bienfaits santé sont connus. Elle est efficace entre autres pour la santé des reins. La Verge d’or, une plante utilisée par les tribus amérindiennes pour la santé de l’appareil urinaire. Utile notamment pour détoxifier les reins. La Racine d’hydrangea, plante indiquée pour la santé des reins et de la vésicule biliaire, aussi. La racine d’hydrangea peut dissoudre les calculs rénaux en lissant leurs contours. La Chanca Piedra, une plante bénéfique pour les reins, la bile et le foie est très utilisée en médecine Ayurvédique.

VOIR PLUS:  Huiles essentielles et autres remèdes naturels pour un été sans insectes

 

 

Santé Naturelle Mag

Commentaires