mercredi, novembre 21, 2018
CrècheMaman-Bébé

Enfance sous stress

Enfance sous stress
Enfance sous stress
147views

Notre rythme de vie n’épargne personne et les enfants aussi ressentent le stress. Stress occasionnel dû à une situation particulière comme la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur ou mal être plus profond, ne sous-estimez pas le stress chez l’enfant. Certaines techniques permettent à nos petits bouts de chou de retrouver leur joie de vivre.

Les facteurs de risque chez l’enfant

Comme chez l’adulte, le stress chez l’enfant est lié à l’exposition à certains facteurs angoissants. Ainsi, il n’est pas rare qu’un enfant ressente du stress à la naissance d’un nouveau bébé dans la famille. Qu’elle sera la situation de ce nouveau venu ? Va-t-il accaparé l’attention et l’amour de maman ? Comment va se passer la cohabitation avec ce petit être ? Toutes ces questions traversent la tête de l’enfant ce qui engendre une sensation de stress. Ne disposant pas des techniques nécessaires pour gérer une telle situation, l’enfant est désorienté. D’autres enfants sont stressés par nature. Dès leur toute petite enfance ils manifestent des signes d’inquiétude à la moindre contrariété et ont une sensibilité très exacerbée. Le stress sera plus difficile à gérer chez ces enfants à fleur de peau. Le recours à des techniques enseignées par un professionnel peut s’avérer nécessaire dans ce cas. Puis, contrairement à ce que nous autres adultes avons tendance à croire, la vie d’un enfant est loin d’être un long fleuve tranquille d’autant plus qu’il ne dispose pas des techniques lui permettant de gérer son stress. La rentrée scolaire, un conflit avec un petit camarade ou encore un changement de maîtresse peuvent nous sembler facile à gérer, ce n’est pas le cas pour l’enfant qui en ressent du stress.

Soyez attentifs aux signes !

Alors que nous sommes égaux devant ses ravages, les enfants et nous n’exprimons pas le stress de la même manière. En effet, alors qu’un adulte pourra identifier son mal et le décrire, un enfant n’a pas la même facilité à le faire. Il ressent les répercussions du stress mais ne peut pas les exprimer clairement. C’est donc aux parents de le faire pour lui en restant attentifs aux signes de changement. Ainsi, un enfant qui devient soudainement agressif ou qui pleurniche pour un rien alors qu’il n’avait pas l’habitude de le faire, sont des signes évidents du son stress. Puis, comme les adultes, les enfantstentent de fuir les facteurs de stress. Si un enfant qui était content d’aller à l’école devient soudainement récalcitrant en inventant toutes les excuses possibles pour ne pas y aller, il est probable que son stress vienne de l’école, difficultés d’apprentissage, conflit avec un camarade… La seule manière de connaître l’élément à l’origine du stress de votre enfant, afin de lui apprendre à le gérer à travers différentes techniques, est de lui poser des questions. Encore faut-il savoir le faire avec tact ! Il ne s’agit pas de lui faire subir un interrogatoire qui ne fera qu’augmenter son stress, mais d’établir un dialogue avec lui afin de l’amener à vous parler de ce qui engendre cette situation de stress.

Apprenez lui à gérer son stress

Une fois le facteur de stress identifié, il vous faudra apprendre à votre enfant de le gérer à travers diverses techniques. La première de ces techniques consiste à lui apprendre à respirer. Quelques exercices de respiration et d’étirement avant d’aller au lit permettront non seulement de diminuer le stress de l’enfant, mais également de se rapprocher de lui et de créer une complicité. Une autre technique consiste à lui faire prendre conscience de l’importance du sommeil. En effet, un enfant qui dort mal ou peu est une proie idéale pour le stress. Les enfants étant récalcitrants au sommeil (il faut les comprendre, tout ce temps perdu à ne pas faire de bêtises, quel gâchis !), il faut prendre le temps d’expliquer à votre enfant que la fatigue et le stress qu’il ressent sont en partie due à son mauvais sommeil. Faites confiance à votre enfant, il est assez intelligent pour comprendre les enjeux. Enfin, si toutes les techniques n’ont pas amélioré l’état de stress de l’enfant et que son isolement ou sa nervosité s’accentuent, il convient de consulter un pédopsychiatre qui tentera d’identifier ce qui induit un stress aussi important en plus de doter votre enfant des techniques nécessaires pour apprivoiser son stress.

Santé Naturelle Mag

Commentaires