lundi, décembre 10, 2018
GrossesseMaman-Bébé

Enceinte ? Faites le plein de vitamine D

Enceinte ? Faites le plein de vitamine D
Enceinte ? Faites le plein de vitamine D
156views

Une étude américaine de l’hôpital du Mont Sinaï, publiée dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology, avance que consommer des aliments riches en vitamine D durant la grossesse réduit considérablement le risque d’allergie chez l’enfant à naître.

Vitamine D et allergie

L’étude en question retrouve un lien entre la consommation d’aliments tels que les œufs et les produits laitiers durant la grossesse et une réduction de l’ordre de 20% du risque d’asthme et de rhume des foins. La même étude, basée sur un questionnaire relatif au régime alimentaire durant la grossesse, ajoute que la vitamine D doit être consommée sous sa forme naturelle dans les aliments et non en compléments alimentaires. En effet, la réduction de risque d’atteinte d’allergies n’a pas pu être prouvé chez les enfants de mamans ayant consommé de la vitamine D en gélule durant la grossesse. Les futures mamans ont donc tout intérêt à ajouter des aliments riches en vitamine D (poissons gras, produits laitiers, foie de veau…) dans leur régime alimentaire durant la grossesse.

Vitamine D et capital osseux

Outre le fait qu’elle prévienne des allergies, la vitamine D est nécessaire au renforcement osseux du bébé à naître. En effet, d’autres études scientifiques ont démontré qu’une carence en vitamine D durant la grossesse entraine une augmentation du risque d’atteinte par l’ostéoporose chez l’enfant lorsqu’il atteindra la cinquantaine. Il est donc primordial pour le capital osseux de l’enfant à naître que la maman veille à ne pas avoir de carence en vitamine D. Cette recommandation est d’autant plus importante pour les mamans enceintes d’une petite fille car les femmes sont plus touchées par cette maladie après la ménopause. Puis, la vitamine D facilite l’absorbation du calcium contribuant ainsi à la formation du capital osseux de l’enfant à naître Sachez également que les bébés nourris au lait maternel doivent être supplémentés en vitamine D. En effet, bien que riche en plusieurs aliments dont bébé a besoin pour sa croissance, le lait maternel ne lui apporte pas ses besoins en vitamine D. Une carence en cette vitamine durant les premières années de la vie pouvant avoir de lourdes conséquences sur les os de l’enfant (notamment augmentation du risque d’atteinte de rachitisme), les pédiatres recommandent souvent de donner une dose quotidienne de 400 UI aux bébés nourris au sein et ce jusqu’à l’âge de 1 an.

Soleil et vitamine D

Le corps humain synthétise près de 80% de ses besoins en vitamine D à partir des rayons de soleil et plus précisément des rayons ultraviolets B (UVB). Pour ce faire, il suffit de d’exposer les paumes des mains au soleil durant une quinzaine de minutes, 2 à 3 fois par semaine. A noter que l’absorbation de vitamine D dépend de plusieurs facteurs dont la zone géographique, la couleur de peau et l’heure d’exposition. Ainsi, les personnes habitant les pays nordiques ou encore celles ayant la peau foncée doivent s’exposer davantage au soleil que les personnes à la peau claire ou habitant des pays du sud. Il convient en outre de garder en tête que les rayons UV peuvent être très néfastes pour la santé en augmentant le risque d’atteinte du cancer de la peau et en accélérant le processus de vieillissement cutané. Ainsi, tout en exposant les paumes de vos mains afin d’assurer vos besoins en vitamine D, pensez à bien vous protégerez en utilisant un écran solaire. Même si vous ne voyez pas le soleil, les rayons UV continuent d’atteindre la terre et donc votre peau, d’où l’importance de protéger la peau et les yeux même en hiver.

 

Santé Naturelle Mag

Commentaires