mercredi, février 20, 2019
CrècheMaman-Bébé

Dents de bébé : que penser du collier d’ambre ?

Dents de bébé : que penser du collier d'ambre
Dents de bébé : que penser du collier d'ambre
60views

Les douleurs liées aux poussées dentaires sont le lot de tous les nourrissons. Le port du collier d’ambre, parfois présenté comme une solution naturelle à ces maux, comporte de risques pour la santé du jeune enfant et son efficacité n’est pas prouvée. On fait le point.

Les dents de bébé commencent à pousser et les douleurs qui y sont associées lui mènent la vie dure. Envisager de lui faire porter un collier d’ambre, supposé apaiser les douleurs dentaires, est-il une bonne idée ? Rien n’est moins sûr, selon le docteur Patrick Rouas, odontologue pédiatrique au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux. Non seulement l’efficacité du collier d’ambre sur les douleurs liées au poussées dentaires n’a jamais été prouvée scientifiquement, mais en outre « cet objet expose le nouveau-né à un risque sévère d’accident « , avertit le spécialiste.

Strangulation et suffocation

Ainsi, depuis 2011, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) alerte sur le fait que nombre de ces produits « [présentent] un risque non négligeable de strangulation ». En 2015, à l’occasion d’une nouvelle enquête, la DGCCRF persiste : « Sur 32 bracelets et colliers prélevés, 28 ont été considérés comme dangereux en raison d’un risque de strangulation ou de suffocation (87,5% des échantillons) ».

En effet, le risque est double : l’étranglement par le collier lui-même et la suffocation par ingestion des petits éléments en ambre si le collier – ou le bracelet – venait à céder.

« Le risque d’étranglement ne surpasse pas la crainte de voir l’enfant souffrir »

Le centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse et le service de pédiatrie du centre hospitalier général (CHG) de Montauban ont également mené l’enquête. Dans une étude qu’ils publient en octobre 2012, les pédiatres et les urgentistes de ces hôpitaux ont interrogé 25 parents adeptes du collier d’ambre entre mars et juillet 2011. Dans 92% des cas, « l’information par le vendeur sur les dangers potentiels avait […] été absente », notent les auteurs de l’étude qui enjoignent les professionnels de santé à relayer la dangerosité liée à l’usage de ces produits.

Car même si « les parents reconnaissent le caractère bénin de la poussée dentaire », ils en « redoutent les symptômes » et malheureusement, « le risque d’étranglement ne surpasse pas leur crainte de voir l’enfant souffrir », déplorent-ils dans leur publication.

Anneau de dentition et paracétamol

Quelle solution choisir alors ? « Un simple anneau de dentition conviendra au bébé », selon le docteur Rouas. Des médicaments antidouleurs tels que le paracétamol pourront également apaiser les douleurs dentaires du jeune enfant, à condition de bien respecter la posologie adaptée à son poids : ne jamais dépasser 15 milligrammes de paracétamol par kilogramme toutes les six heures.

E-santé

Commentaires