lundi, novembre 19, 2018
RégimeSanté Nutrition

Conseils Expert : Perdre du poids… durablement !

Conseils Expert : Perdre du poids… durablement
Conseils Expert : Perdre du poids… durablement
172views

Comment perdre du poids et ne pas en reprendre à peine le régime fini ? Existe-il une stratégie pour rester mince et en bonne santé durablement ?

Comprendre l’ ÉCONOMIE MÉTABOLIQUE

En France, près de 6,5 millions de personnes ont des problèmes de poids, 14,5% présentent une insuffisance pondérale et 14,2% sont en surpoids. 9 millions en France souffrent d’obésité sévère (indice de masse corporelle supérieur à 30). Après avoir essayé de nombreux régimes sans succès, essuyé des regards lourds de préjugés, c’est la résignation et l’on tente d’accepter son image. Bien souvent sans y parvenir. Tout au fond de soi, c’est la souffrance et la tristesse. À cela s’ajoutent plusieurs choses: hypertension artérielle, diabète, médicaments, effets secondaires et médicaments contre les effets secondaires, pronostics, épuisement, solitude. Le médecin a bien sûr également évoqué la réduction de l’espérance de vie et différentes maladies comme l’arthrose, la stéatose hépatique, la thrombose, la fibrillation auriculaire, l’infarctus, l’AVC et, tout en émettant un avertissement qui se veut bienveillant, il vous prescrit un régime hypocalorique et de l’exercice. Après un début prometteur et une grande joie de voir que l’on parvient de nouveau à remettre ses vêtements d’avant, on reprend tous les kilos perdus, et plus encore. («Effet yoyo»)

En Allemagne, plus d’un million de personnes souffre d’insuffisance pondérale. Beaucoup sont désespérés. Certains souffrent en silence, accablés par des déceptions douloureuses ayant engendré la méfiance, des pensées négatives liées au souvenir de tromperie et d’affronts du passé. Chez les personnes souffrant d’insuffisance pondérale, une alimentation riche en calories reste sans effet. Les causes psychologiques sont ici importantes et il est possible de s’y attaquer efficacement si le médecin est expérimenté, cerne le problème et qu’il mène un entretien clair et choisi un traitement homéopathique adapté. Toutefois, la cause profonde d’une insuffisance pondérale est aussi liée à l’alimentation.

Pourquoi je suis en surpoids ?

Lorsque nous sommes en surpoids, cela signifie que l’alimentation que notre métabolisme reçoit ne correspond pas à nos besoins de par sa composition et sur le plan énergétique. Une alimentation comportant beaucoup de pain, de féculents, d’aliments frits et cuits dans la matière grasse, de farine de blé blanche, de protéines et de graisses animales que l’on trouve dans la viande, le poisson, le beurre, la crème, le fromage, les yaourts sucrés, le café et l’alcool représente, pour les ¾, des aliments que notre organisme ne peut pas métaboliser. Qui plus est, de nombreux additifs pas forcément sans danger, sont ajoutés à l’alimentation industrielle.

Les protéines présentes en excès sont dégradées en acides aminés qui sont transformés en acide cétonique et qui, en association aux acides gras saturés et à l’excès de sucres, sont dégradés en acides organiques. Les petits vaisseaux sanguins deviennent alors poreux. Les acides et les protéines dégénératives (amyloïdes) se déposent dans le réseau moléculaire fin de la substance de base qui traverse le tissu conjonctif fin et bloquent la capacité de régulation. On observe alors une inflammation des dépôts avoisinant les capillaires, les tendons, les articulations, le foie, le tissu conjonctif des méninges et la paroi artérielle et veineuse. C’est ainsi que le diabète, l’hypertension artérielle, l’artériosclérose, les varices, les rhumatismes et bon nombre de maladies dégénératives dites de civilisation surviennent…..

Obésité et maladies de civilisation sont liés…

en effet, de par leur fort potentiel d’oxydation, les acides stockés divisent les molécules d’eau et les transforment en radicaux libres qui endommagent le matériel génétique des chromosomes: cette mutation génétique provoque le cancer. Dans le cerveau, les alpha-amyloïdes issues de graisses animales entraînent les dépôts dégénératifs responsables de la maladie d’Alzheimer.

La dégénération n’est pas due au hasard. Elle est la conséquence immédiate d’une mauvaise alimentation largement répandue. Le premier signe principal est ici la prise de poids. Prenons-la au sérieux! Car il n’est pas trop tard: ce n’est pas un régime hypocalorique dont on a besoin ici. La seule façon de retrouver un nouveau système métabolique, de détoxifier la substance de base qui constitue notre tissu conjonctif, de régénérer sa capacité de régulation est un régime de plusieurs mois à base de crudités et de légumes frais sous le contrôle avisé d’un médecin. C’est ainsi que l’on peut traiter la cause et c’est, par conséquent, la seule possibilité de guérir de l’obésité et du surpoids de manière fiable et durable. Les foyers d’inflammations rhumatismaux disparaîtront, l’artériosclérose diminuera tout comme l’insulino-résistance, le cholestérol retrouvera un taux normal, l’énergie des cellules augmentera, et on se préservera contre la maladie d’Alzheimer: la dégénération fera place à la régénération et vous donnera une nouvelle joie de vivre: un choix qui en vaut la peine.

Stratégie pour perdre du poids durablement

Pour perdre du poids de façon durable il faut y aller en douceur. Commencez par concevoir un plan qui sera étalé sur quelques semaines (au moins). Pour commencer, ne changez pas votre régime alimentaire mais ajoutez des fruits et légumes frais. Buvez deux jus de fruits matin et soir et ajoutez un jus de légumes le midi, le tout fraîchement pressé avec une centrifugeuse. N’oubliez pas d’ajouter 200 ml de lait d’amandes.

Pensez à vous reposer quand il le faut et à marcher 1,5 heure par jour. Ensuite, passez aux crudités, un jour par semaine pour commencer, ensuite deux, etc. Perte de poids: femmes: 256 g/jour, hommes 340 g/jour. Pour une perte de poids durable plusieurs semaines de crudités sont nécessaires.

Santé Naturelle Mag

Commentaires