lundi, novembre 19, 2018
Complément AlimentaireSanté Nutrition

Compléments alimentaires, une pilule qui passe mal

Compléments alimentaires, une pilule qui passe mal
Compléments alimentaires, une pilule qui passe mal
105views

Une pilule pour bronzer, une pour maigrir, une contre la chute des cheveux et bien d’autres pour être au top ! Elles ont beau être chères on se laisse tous tentés à un moment où un autre de l’année ce qui est tout à fait normal puisqu’elles nous promettent de vrais miracles !

Des pilules en toc !

Avant même de se pencher sur ce qu’il y a dans la gélule on va s’intéresser aux boîtes, 3 000 références proposées par des professionnels à l’imagination sans limite pour nous faire consommer ces petites pilules et avec des allégations des plus farfelus. Et même si cela ne dupe plus personne ces folles allégations ont littéralement envahi le marché. Certaines de ces pilules ne serviraient strictement à rien d’autre qu’à vider notre porte-monnaie et au pire certaines contiendraient des substances retirées du marché. Les compléments alimentaires, un Français sur quatre en consomme et deux fois sur trois ce sont des femmes, et font bel et bien partie de leur quotidien. Près de 600 nouvelles références chaque mois dans nos rayons, raffermir la peau, fortifier les cheveux, mieux dormir, moins manger, peut-on vraiment se fier à toutes leurs promesses ?

Compléments alimentaires, un marché qui rapporte

L’Europe a interdit près de 95% des allégations de santé autrement dit des vertus qu’on leur prête et beaucoup sont mécontents. Un marché français d’un milliard d’euros et qui a aussi ses zones d’ombre. En effet, quand on achète un complément alimentaire que l’on pense être 100% naturel, nous ne sommes absolument pas au courant que l’on consomme un médicament. A fortiori on n’imagine pas que ce médicament peut avoir été interdit par les autorités de santé. Selon que ces compléments alimentaires sont consommés en cumul où sur des périodes de temps qui sont longues, dans ces circonstances on peut voir des effets indésirables qui apparaîtront et qui devront être signalés au médecin. Les effets indésirables peuvent se résumer à des allergies, des effets hépatiques, des troubles au niveau cardio-vasculaire avec des arythmies aussi et des situations qui parfois peuvent être graves. De toute évidence, à partir du moment où l’on peut lier un effet indésirable à la consommation éventuelle de complément alimentaire, l’idéal serait de le signaler à son médecin ou pharmacien.

Aucune initiative, optez pour des conseils professionnel

La disposition en libre-service par le consommateur sans prendre les conseils auprès d’un professionnel de santé peut poser problème dans la mesure où le complément alimentaire ne correspond pas nécessairement à ses besoins d’une part et d’autre part parce que s’il consomme plusieurs types de complément alimentaire, le risque lié à la consommation peut être augmenté. Ne jamais consommer les compléments alimentaires sans prendre de conseils au préalable. Les professionnels de la santé permettront d’équilibrer notre alimentation ou d’identifier les manques, les déficits qui pourraient être soient rééquilibrés par l’alimentation elle-même dans le meilleur des cas, soit aider par les compléments alimentaires. Des pilules à éviter vu les nombreux points d’interrogation qui planent autour de ce produit, qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Santé Naturelle Mag

Commentaires