lundi, novembre 19, 2018
Santé NaturelleSoins Naturels

Besoin de soleil ?

besoin-de-soleil
besoin-de-soleil
80views

Le soleil était connu dans la Grèce antique et en Arabie pour maîtriser les microbes. Il est présent dans diverses spiritualités, une force divine et bienfaitrice, nos ancêtres vénéraient le soleil pour son pouvoir de guérir. Mais aujourd’hui il est classé cancérogène de classe 1 par l’Organisation Mondiale de la Santé. Comment tirer le vrai du faux ?

Se protéger du soleil…

En hiver on a tous besoin… de soleil ! Eh oui. Certains sont capables de s’expatrier, aller travailler dans des contrées lointaines, juste pour avoir une certaine qualité de vie, avec du soleil, beaucoup de soleil. En effet le soleil nous met de bonne humeur, comme par magie, il nous donne envie de se lever le matin et de vivre, en un mot.

« Se protéger du soleil » est devenue la mode en matière de « recommandations officielles de la santé » : il faut se protéger le plus possible du soleil, mettre des crèmes solaires à tour de bras. Certains experts en santé publique militent pour interdire le bronzage. Ce qui va dans le sens des intérêts des fabricants de crèmes solaires et tout un secteur qui vit sur « la peur du soleil »… Mais que dit exactement la science ?

Que disent les scientifiques ?

Plusieurs scientifiques ont toujours travaillé avec, et démontré, les bienfaits du soleil. Le courant actuel qui tend à diaboliser les effets du soleil et à appeler à la vigilance n’est pas forcément le courant majoritaire. Il est peut-être le courant le plus médiatisé. Les bains de soleil, technique répandue aux années 50 pour soigner les tuberculeux et les rachitiques avait été mise en évidence par le Dr Niels Finsen (prix Nobel 1903). Celui-ci utilisait des lentilles pour concentrer la lumière sur une zone de la peau afin de soigner le Lupus vulgaris, une forme de tuberculose.

Plus tard, le Dr Niels Finsen allait être à l’origine d’un traitement par lampes à arc carbone qui a permis le développement de la photothérapie et de la luminothérapie pour traiter les maladies physiques et mentales.

En Suisse, le célèbre Dr Auguste Rollier a développé des protocoles thérapeutiques utilisant les rayons du soleil (héliothérapie).  Le Dr Auguste Rollier a notamment travaillé sur les effets des différentes longueurs d’ondes contenues dans la lumière du soleil : ultraviolets A et B (UVA et UVB), les avantages et les inconvénients de ces rayons ultraviolets.

On a compris alors que les UVB permettaient de synthétiser de la vitamine D, mais qu’ils pouvaient aussi modifier la structure de l’ADN. De leur côté, les UVA peuvent abîmer certains tissus. Mais le corps humain est doté d’une intelligence naturelle qui lui permet de contrer ces effets indésirables. Il faut dire qu’en 50 ans de pratique, le Dr Auguste Rollier (affirme qu’il..) n’a jamais vu un seul cancer de la peau provoqué par l’héliothérapie. Il traitait les cancers de la peau grâce aux rayons du soleil, aussi ahurissant que cela semble l’être à l’heure d’aujourd’hui où le soleil est désigné comme responsable de ce cancer de peau.

La seule recommandation nécessaire ? S’exposer progressivement

Pourquoi l’acharnement des autorités de santé sur la question des risques liés au soleil ? Pourquoi ne pas évoquer tous les bienfaits ? Pourquoi ne pas dire que le soleil est la clé magique qui active toute l’intelligence du corps à travers son action directe sur l’hypothalamus ? Centre de commande de l’équilibre hormonal et donc de l’ensemble du corps ? Probablement pour des intérêts financiers, le marché des crèmes et protections solaires en tout genre est très juteux.

La seule recommandation officielle est alors simple : s’exposer, en écoutant son corps, avec mesure. Les animaux n’attrapent jamais de coups de soleil. Ils savent exactement la quantité de soleil qui leur est nécessaire. Ils recherchent l’ombre ou profitent de leur pilosité dense. Pour se protéger les plantes se referment ou retournent leurs feuilles.

Il n’y a que l’Homme qui veut passer une journée entière au soleil alors qu’il vivait 9 mois dans un bureau sans aucun rayon de soleil. Une journée de soleil d‘un seul coup, même avec les meilleures protections solaires, ce n’est pas très recommandable.

Bon à savoir

Il faut savoir que l’alimentation riche en sucre épuise les réserves de vitamine D. Réformez donc votre alimentation pour garder la bonne dose de vitamine D dans votre corps. Sachez aussi que les viandes d’élevages industriels moins riches en vitamine D que le bio et que les médicaments et les pesticides dont sont bourrés les aliments non bio, bloquent les bienfaits de la vitamine D.

Hérodote découvre la vitamine D le premier ?

Le premier témoignage sur l’efficacité thérapeutique du soleil se trouve dans Hérodote, VIe siècle avant J.-C. Hérodote inspectait des crânes retrouvés sur un champ de bataille entre Égyptiens et Perses et c’est là qu’il remarqua que les crânes des Égyptiens étaient plus épais et solides que ceux des Perses. Les Égyptiens avaient l’habitude de se raser entièrement le corps, y compris la tête, de découvrir leurs bras et leurs jambes… et de prier en direction du soleil.

À l’inverse, les Perses évitaient le soleil. Ils se couvraient la tête et le corps autant que possible.

C’est ainsi qu’Hérodote émit l’idée que le soleil contribuait à renforcer les os. Plus tard, son hypothèse sera confirmée avec la découverte de la vitamine D.

Commentaires