samedi, avril 20, 2019
Manger SainementSanté Nutrition

Aliments et émotions

Aliments et émotions
Aliments et émotions
116views

On croit que les émotions et le ressenti de façon générale, sont liés aux événements et aux situations que nous vivons au quotidien. Mais est-ce qu’il existe une relation entre ce que l’on mange (ou ce que l’on boit) et ce que l’on ressent? Les émotions qui nous traversent ou les états d’âme que nous avons au quotidien sont-ils façonnés par nos choix alimentaires … ?

Les émotions nous traversent

Les émotions nous traversent, elles ne sont pas nous. C’est la première chose à comprendre pour mieux vivre ses émotions au quotidien. Chacun d’entre nous a expérimenté plusieurs fois ces montées émotionnelles qui nous prennent d’un seul coup, qu’il s’agisse d’émotions positives ou négatives. Face à la même situation, une première personne peut ressentir une grande colère alors qu’une autre peut afficher un sourire. Les émotions qui nous traversent surviennent suite à des schémas de pensées enracinés en nous, souvent de façon inconsciente. Les émotions nous envahissent ensuite repartent, plus ou moins vite, cela dépend des personnes.

Il en est de même pour les états d’âme avec lesquels nous nous réveillons chaque jour. Certaines journées se passent merveilleusement bien parce qu’on s’est réveillé de bonne humeur, on se sentait tout simplement bien ! D’autres journées se passent terriblement mal, tout va de travers et ce depuis le réveil. Mais est-ce que la nourriture que nous consommons tous les jours a un impact sur ces montées émotionnelles et ces états d’âme qui sont d’apparence extérieurs à nous, indépendants de notre volonté ?


Et si nos choix alimentaires façonnaient nos états d’âme ?

C’est une très bonne nouvelle ! Car si nos choix alimentaires façonnent -au moins en partie- nos états d’âmes au quotidien, cela veut dire qu’on a une bonne marge de manœuvre de contrôle de nos émotions.

En réalité, les émotions sont la traduction de ce qui se passe au niveau biologique. Des cocktails d’hormones sont diffusés partout dans le corps. Ainsi, si vous êtes en colère, toutes vos cellules sont en colère, stressées ou encore joyeuses et détendues si vous l’êtes. Ce que l’on ressent (en tant que conscience humaine) est -littéralement- ressenti par chaque cellule. Mais ces cocktails d’hormones ne se décident pas au hasard… ils sont étroitement liés à ce que nous consommons pour une raison très simple: c’est qu’ils sont fabriqués majoritairement dans la sphère digestive.

Quelques exemples…

L’exemple de la sérotonine est très intéressant. Cette hormone de la détente et de la joie naturelle est fabriquée à 90%, non pas dans le cerveau, mais dans la sphère digestive. Autrement dit, la qualité de l’alimentation que nous absorbons va faciliter la fabrication de certaines hormones et pas d’autres. Les omégas 3 contenus dans les poissons ou les fruits secs permettent notamment d’équilibrer la biochimie du cerveau. Plusieurs études confirment, en effet, que les omégas 3 préviennent efficacement la dépression. Alors qu’une consommation excessive de sucre blanc raffiné déclenche une plus grande production des hormones du stress. Les muscles sont tendus et le corps a besoin de beaucoup d’énergie pour faire face à cet état de stress. Un état de stress souvent fictif, c’est-à-dire induit par la consommation excessive de sucre. Il faut savoir que dans la nature l’état de stress est un état normal qui permet à chaque être vivant de se défendre face aux prédateurs ou de trouver des solutions dans des situations dangereuses. Ce qui est très néfaste pour le corps c’est quand l’état de stress dure longtemps. Les réserves d’énergie sont alors vite épuisées.

Quelle alimentation privilégier pour être ZEN ?

Si vous vous sentez tendu au travail, consommez des noix et des noisettes au lieu d’un paquet de biscuits industriels. Les noix, noisettes et amandes, contiennent de grandes quantités de magnésium. Un oligo-élément très important dans la gestion du stress.

À travers ce choix alimentaire vous aidez votre corps à retrouver son calme et vous prendrez ainsi de meilleures décisions, que ce soit au travail ou dans la vie privée. Si vous préférez la consommation de gâteaux industriels, non seulement vous stressez votre corps avec cette quantité exagérée de sucre, mais vous le désorientez en plus avec les molécules chimiques qu’il ne connaît pas. Vous ne le savez peut être pas, mais un des plus grands dangers de l’alimentation industrielle ce sont ces molécules qui naissent après les diverses transformations. Les stérilisations à haute température ou l’ajout de colorants et exhausteurs de goût donnent lieu à des molécules d’apparence anodines, mais qui sont tout simplement inconnues par le corps, notamment par le système immunitaire. Elles le perturbent et le désorientent énormément. Il s’ensuit une attitude anxieuse et colérique constante, mais aussi une fragilité immunitaire qui fait le lit de toutes les maladies. Au moment du repas, même si tous vos collègues optent pour un plat de pâtes, vous pouvez toujours choisir une salade. ou au moins commencer votre repas par des crudités. Consommer des fruits et des légumes crus vous permet d’avoir un meilleur transit. Mais cela ne s’arrête pas là. Les fibres sont surtout vos alliées pour avoir une flore intestinale équilibrée, ce qui facilitera la production d’hormones comme la sérotonine. Quand cette flore est déséquilibrée, ce sont les hormones du stress qui vont être produites.

En conclusion…

On vous répète souvent qu’il faut manger des crudités, des fruits et des légumes ou encore du poisson pour sa richesse en omégas 3…

Vous avez tout intérêt à prendre plus au sérieux ces recommandations car elles conditionnent non seulement votre santé physique mais également votre santé mentale, votre attitude au quotidien. Vos choix alimentaires façonnent vos émotions, ne l’oubliez jamais.

Santé Naturelle Mag


Commentaires