vendredi, avril 19, 2019
Complément AlimentaireSanté Nutrition

6 idées reçues du compléments alimentaires et nutrition sportive

6 idées reçues du compléments alimentaires et nutrition sportive
6 idées reçues du compléments alimentaires et nutrition sportive
73views

Boissons énergétiques, barres de récupération, protéines en poudre mais aussi vitamines, oligo-éléments ou acides aminés… Ce sont les compléments alimentaires les plus couramment utilisés dans la nutrition sportive. On les pense réservés aux haltérophiles ou aux marathoniens, mais ils peuvent être utiles ponctuellement pour tous ceux qui ont des objectifs sportifs, veulent garder la forme ou prennent soin de leur ligne…

Idée reçue n° 1 : Les compléments alimentaires sont pour ceux qui ne mangent pas équilibré

Faux. Le monde des compléments alimentaires est très vaste, mais pour savoir à qui ils s’adressent, il faut d’abord comprendre de quoi il s’agit !

Un complément alimentaire, comme son nom l’indique, sert à combler un manque spécifique non apporté par l’alimentation et/ou à isoler un nutriment dont on a réellement besoin. Par exemple, si vous manquez de vitamines, vous pourriez être tenté(e) d’augmenter votre ration de fruits et de légumes au-delà de l’apport journalier recommandé, mais dans ce cas vous ingéreriez aussi les glucides qui sont contenus dedans. Grâce à un complément alimentaire, vous ciblez uniquement les vitamines dont vous avez besoin et n’apportez pas à votre organisme de calories superflues.


Idée reçue n° 2 : La nutrition sportive est réservée aux sportifs de haut niveau

Faux. Malgré une alimentation saine, chaque personne, même non sportive, sera confrontée au fil des saisons à des périodes de stress ou de fatigue accrue, de convalescence suite à des maladies, de régimes restrictifs ou d’écarts alimentaires ponctuels. Dans ces situations, l’alimentation quotidienne n’apportera pas forcément les vitamines, oligo-éléments ou les nutriments en quantités nécessaires au bien-être du corps.

D’autres situations particulières peuvent nécessiter la prise de compléments alimentaires : les fumeurs, les femmes qui ont un projet de bébé, les personnes âgées, les patients traités par certains médicaments. Dans ces cas, il ne faut pas hésiter à en parler à un nutritionniste ou à son médecin pour prendre conseil. Quant aux sportifs réguliers, le recours aux compléments alimentaires pourra se faire dans le cadre de leur entrainement ou de leur participation à des compétitions, selon leurs objectifs et leurs ressentis et en fonction de leur dépense énergétique.

Idée reçue n° 3 : La nutrition sportive sert seulement à prendre du muscle

Faux. Mathieu Viscuso, co-fondateur de Fitness Boutique, explique : « Il existe plusieurs types de nutriments, selon le profil de la personne, sa pratique du sport et les objectifs désirés :

  • les protéines et acides aminés (poudres, boissons…) : pour ceux qui souhaitent améliorer leur récupération physique et reconstituer leur fibre musculaire après une séance, ou gagner en puissance et en masse musculaire ;
  • les protéines d’assimilation lente (poudres) : pour aider à diminuer l’apport calorique et augmenter l’effet de satiété dans les périodes de régime alimentaire ;
  • les glucides lents (gâteaux à préparer, boissons…) : avant un entrainement ou une course d’endurance ;
  • les glucides simples (boissons, barres…) : ils sont le carburant du corps et permettent de maintenir la performance pendant l’effort et donc d’en augmenter la durée. Ils sont souvent associés à des sels minéraux et de l’eau dans les boissons isotoniques, qui limitent la déshydratation de l’organisme durant une séance d’endurance et permettent l’apport de glucides rapidement absorbés.

A ces nutriments de base peuvent être ajoutées des vitamines, des minéraux, ou encore des principes actifs de phytothérapie, qui agiront sur l’énergie, le métabolisme, le confort articulaire, la digestion ou encore la perte de poids. »

Idée reçue n° 4 : La nutrition sportive peut servir à perdre du poids

Vrai. A condition de respecter une alimentation équilibrée et une bonne hydratation, certains produits de nutrition sportive peuvent aider à garder la ligne durablement. Les poudres contenant des protéines à assimilation lente, comme la caséine, servent à augmenter l’effet de satiété et ainsi à diminuer l’apport calorique quotidien en évitant le grignotage. D’autres produits sont des alliés minceur, comme les brûleurs de graisse, qui augmentent le métabolisme de base, autrement dit la dépense énergétique quotidienne de l’organisme. Les plus connus sont le guarana, le thé vert et le café. Les CLA, ou acides linoléiques conjugués, permettent aussi d’éliminer plus naturellement les mauvaises graisses.

De plus, malgré la pratique d’un sport régulier, certaines personnes ont du mal à perdre du poids. Dans ce cas, la L-Carnitine peut aider à brûler plus de calories pendant l’effort, en accélérant le métabolisme des graisses.

Idée reçue n° 5 : La nutrition sportive, c’est du dopage !

Faux, à condition d’être vigilant ! Mathieu Viscuso : « La réglementation relative aux produits dopants est très stricte en France, mais de nombreuses substances interdites étant en vente sur internet, il y a des points de vigilance à connaître.

  • Premièrement, il est bon de savoir que tous les compléments alimentaires autorisés à la commercialisation sur le sol français sont certifiés sans substance dopante. Il faut donc faire attention aux sites internet étrangers et aux sites qui n’ont pas de point de vente physique sur le territoire !
  • D’autre part, la norme AFNOR NF V94-001, lorsqu’elle est apposée sur le produit, garantie l’absence de produit dopant. »

Idée reçue n° 6 : Les produits pour sportifs sont risqués pour la santé

Faux. Il n’y a aucune contre-indication à prendre des produits de nutrition sportive si vous êtes en bonne forme et n’avez aucune maladie chronique. Dès lors que vous avez un souci de santé, il est toutefois indispensable de demander son avis à votre médecin et d’avoir son accord.

Il faut aussi rappeler que ces produits ne constituent pas des substituts de repas, mais des compléments alimentaires, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, et qu’il ne faut jamais dépasser les doses recommandées ! Dans tous les cas, il faut prendre conseil auprès d’une personne qui connaît vraiment la composition de ces produits, soit dans un magasin spécialisé soit en pharmacie.

E-santé


Commentaires