vendredi, avril 19, 2019
MinceurSanté Nutrition

4 plantes pour mincir

4 plantes pour mincir
4 plantes pour mincir
51views

Dans le cadre d’un programme minceur, les plantes peuvent apporter une aide complémentaire. Contenant de la caféine, des antioxydants ou via un effet drainant, le guarana, le maté, le thé vert ou l’orthosiphon sont des plantes à intégrer dans une bonne hygiène de vie globale.

Le guarana : la plante la plus riche en caféine

Le guarana est une plante amazonienne dont la graine contient de la caféine. C’est la plante la plus riche en caféine (plus que le café) : 4,5 g de caféine pour 100 g de graine. Très utilisées chez les Indigènes d’Amérique du Sud, les graines de guarana sont consommées pour leurs propriétés stimulantes. Il existe aujourd’hui de nombreuses boissons contenant du guarana qui sont vendues pour leurs propriétés énergisantes (sodas, jus de fruits, boissons « énergisantes », et même des bières). Le guarana contiendrait diverses autres substances associées à des effets sur les fonctions intellectuelles (via la théobromine, un autre alcaloïde), avec notamment une amélioration de la concentration, de la mémoire, du calcul mental. Les graines de guarana sont également proposées contre les migraines, comme diurétique et laxatif léger. On leur attribue aussi des vertus aphrodisiaques.

En tant que psychotrope stimulant, accélérateur du transit intestinal, brûleur de graisses et régulateur de satiété, le guarana se révèle bénéfique en complément d’un régime minceur.


De nombreuses boissons, des médicaments et des compléments alimentaires contiennent du guarana. En phytothérapie, seule la graine est utilisée. On en trouve sous forme de poudre, de baies séchées, de gélules.

Le maté : une plante minceur

Riche en caféine et en théobromine, le maté est employé pour lutter contre la fatigue. L’infusion de feuilles séchées de maté est une boisson traditionnelle excitante consommée en très grande quantité dans de nombreux pays d’Amérique latine, notamment en Argentine.

Là encore, cette plante est employée pour soulager les migraines, comme diurétique et laxatif léger. Elle accompagne aussi les régimes minceur.

Comme le guarana, le maté est déconseillé aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants, aux personnes atteintes de troubles cardiovasculaires, d’hypertension, d’insomnie, d’hyperthyroïdie, d’ulcère gastrique, en cas de sensibilité ou d’allergie à la caféine et de prises de certains médicaments (aspirine, anticoagulants…).

Attention au surdosage et à l’accoutumance ! Et sachez que le maté est inscrit sur la liste des substances dopantes interdites. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

L’infusion de maté : laissez infuser 5 g de feuilles séchées dans un litre d’eau bouillante. Une tasse apporte alors environ 70 mg de caféine.

Le thé vert

En infusion, le thé vert est la boisson la plus consommée dans le monde. Cette plante est dotée d’un nombre incroyable de vertus en rapport avec sa teneur riche en polyphénols, des antioxydants qui interviennent dans l’inflammation et dans le vieillissement cellulaire. Les polyphénols du thé vert stimulent le système immunitaire et exercent des actions préventives vis-à-vis des maladies cardiovasculaires, du diabète, du cancer, des troubles cognitifs, hépatiques, et même des caries dentaires…

Le thé vert est aussi employé dans le cadre d’un régime minceur, d’autant plus que cette planteabaisse le taux de cholestérol et exerce une action diurétique.

Parmi les autres composants du thé vert qui contribuent à ses propriétés : caféine, vitamine C, B1, B2, K, théobromine, etc.

Il existe de nombreux compléments alimentaires à base de thé vert. En infusion, dans le cadre d’un programme de perte de poids, buvez plusieurs tasses tous les jours, à distance des repas et de préférence une demi-heure avant, et jamais en fin de journée en raison de sa teneur en caféine.

L’orthosiphon

Cette plante originaire du Sud-est asiatique, également connue sous les noms de « thé de Java », « barbiflore » ou « moustaches de chat », est traditionnellement utilisée contre les infections urinaires (cystites).

L’orthosiphon est également proposée comme diurétique pour stimuler la vidange de la vésicule biliaire. Drainante, elle augmente le volume des urines, ce qui empêche les bactéries d’adhérer aux parois des voies urinaires et la cristallisation des calculs rénaux (lithiases). L’orthosiphon abaisse le taux d’acide urique et d’urée.

Son action diurétique la rend intéressante dans les régimes destinés à la perte de poids.

L’orthosiphon existe sous forme de compléments alimentaires, mais on peut aussi consommer cette plante en infusion à boire tout au long de la journée, excepté en soirée : 10 g de feuilles séchées dans un 1 litre d’eau bouillante.

E-santé


Commentaires